Une académie tout ce qu'il y a de plus normale, à l'exception qu'elle regorge de créatures aussi extraordinaire les unes que les autres.
 

Partagez | 
 

 Eddard Folker [en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Eddard Folker [en cours]    Dim 5 Oct - 7:13


Eddard Folker


Carte d'identité
Nom Complet :: Eddard (consonnance en "Ed" signifiant "puissance") Folker (Signifiant "Un guerrier, un homme du peuple"
Surnom :: Ed (entre autres) (pour ceux qui peuvent oser tenter de l'appeler ainsi.)
Date de Naissance :: Effacée par le temps et le sang
Groupe :: personnel ?
Race :: Viking
Quelle année :: Prof =D
Quel métier :: Surveillant =D
Nationalité ::  quelque part au milieu des anciennes terres froides (peut être en finlande ou en allemagne, qui sait ?)
Orientation Sexuel :: Hétérosexuel
Signes Particulier ::  De très très nombreuses cicatrices sur tout le corps.
Comment a-tu découvert le forum ::  Je suis cible de favoritisme, hé oui ! /pan/
 Comment le trouve-tu :: Très mauvais, c'est d'ailleurs pour ça que je me suis inscrit et que j'ai tapé toute ma fiche Wink
 Tes disponibilités :: à varier en fonction du travail et de la fatigue
 A-tu lu le règlement,
   si oui la preuve ::
 Validé par Nicolas
 Autre :: Oui, son allure ne le rends pas vraiment facile d'approche x)


Physique
Physique - 5lignes mini
Eddard est véritablement ce que l’on pourrait appeler une « montagne de muscle ». En effet, du haut de ses deux mètres dix et de ses cent trente kilos. Bien sûr, je vous vois venir et je peux réellement vous confirmer que malgré son côté bon vivant en ce qui concerne la nourriture, il ne possède la qu’une masse quasi exclusivement composée de muscle. Sa chevelure est bien garnie (coiffée en arrière) et prolongée dans une longue queue de cheval allant jusqu’au milieu de ses jambes lui offrent un style bien différent, tout comme sa longue barbe, taillée pour ressortir un peu « sauvagement » sur son visage. Son œil droit et recouvert laissant donc transparaître la profondeur de son unique œil vert et son visage, bien que bien moins que le reste de son corps, est recouvert par de nombreuses cicatrices. Je ne penses pas qu’il soit réellement utile de vous décrire le reste de son corps car peu importe ce que je pourrais vous dire, vous vous en doutez sans doutes déjà. En effet, peu importe ses vêtements et ce même si ils cachent la masse musculaire incroyable de cet homme, vous ne pourrez jamais passer à côté de ses mains sans les remarquer. Sans compter quelques cicatrices, elles sont tout simplement ce que l’on peut appeller « des pattes  d’ours ». Il aime à porter un style vestimentaire assez simple. En effet, ne soyez pas surpris de le voir porter un ensemble (haut+pantalon) simplement noir, de grosses chaussures style rangers (sûrement un résidu de l’armée) et une quelconque veste en cuir conçue sur mesure avec un animal qu’il à sans doutes lui-même chassé.


Caractère
Caractère - 5 lignes mini
 En réalité, Eddard lui-même ne pourra sans doutes pas vous dire pourquoi il continue le combat car dans le fond, il l’as sans doutes lui-même oublié. Le fait est qu’il ne peut mourir par l’arme humaine et que la colère qu’il porte au plus profond de lui est bien trop grande pour accepter la mort. Si vous lui demandez des détails sur sa famille, il ne pourra pas non plus vous répondre car avec son temps, il en est arrivé à oublier le visage même de sa femme et de ses enfants. Il pourra vous raconter des anecdotes, quand sa mémoire se décidera fertile, mais cela s’arrêtera surement là. L’on peut dire sans trop de mal et ce même en apprenant légèrement à le connaître qu’il à été brisé à de nombreuses reprises, mais il à toujours eu la force de se relever et d’aller de l’avant. En ce qui concerne ses croyances, il est mieux placé que quiconque pour croire, lui qui à vu mourir et naître deux cultures mais dans le fond, il préfère aujourd’hui rester éloigné de tout cela. C’est tout du moins ce qu’il vous dira, même si dans les moments de doutes, il s’arrêtera toujours pour se remettre en question devant dieu. Finalement, je pense pouvoir conclure sur des faits simples : Il boit, il possède de forts principes et un honneur à toute épreuve et quoi qu’il arrive, il est fort et fidèle. Il ne vous sera pas rare de le voir errer dans un coin calme ou picoler dans les couloirs car de toute façon, l’alcool ne doit plus avoir grand effet sur lui, si ce n’est l’abrutir juste ce qu’il faut. . Vous aurez sans doutes du mal à l’apprécier au premier abord, mais sachez qu’il ne vous manquera jamais de respect si vous le respectez en retour (ce qui n’est généralement pas très dur) mais si malgré tout cela vous voulez lui faire plaisir, offrez lui une bonne bouteille d’hydromel, invitez le à manger un grand repas et à raconter quelques histoires de guerre. A partir de la, vous découvrirez que notre grand dur possède réellement, dans le fond, un cœur aussi chaud et tendre que celui d’un enfant. Le vieil ours blessé peux s’avérer être un véritable nounours, au fond.


Histoire
Histoire - 10lignes mini
 Je ne vois pas particulièrement l’intérêt de te raconter tout ça, cependant, vu que tu sembles y développer un intérêt inutile, je pense que je peux sans trop de mal faire un effort et t’apprendre ce que tu souhaites. Il y à de là quelques millénaires, j’ai été humain et je suis né dans les terres du nord, j’ai grandi en vénérant Odin et les siens. J’ai eu une vie longue, bien trop pour un quelconque nordique, et je suis mort honorablement sur le champ de bataille mais tout au long de cette vie, j’ai aussi connu d’autres choses, des choses bien plus belles, bien plus lumineuses que toute cette guerre et toutes ces batailles. J’ai un jour, alors que je me rendais au village pour planifier notre prochaine conquête, rencontré une femme qui m’as offert la possibilité de conquérir autre chose que de simples terres : Son cœur. J’étais alors jeune et fougueux et mon but avait alors changé, je ne me battais plus pour un village, mais pour elle. Bien entendu, j’ai continué à combattre au nom des miens, mais les miens s’étaient eux même agrandis. Je me souviens du jour ou j’ai du me battre pour obtenir l’accord de sa famille. J’ai alors du trancher la tête d’un ours avec l’aide simple mais si précieuse de mon épée. Bien entendu, cela ne leur à pas suffit. Il faut dire que je n’ai jamais eu la chance de naître d’un physique avantageux, mais la force que j’en tirais en retour se montrait réellement démesurée. Ma vie à donc été ainsi, mêlée au sang des batailles et aux larmes de l’amour, qu’elles soient fondée sur de bonnes ou mauvaises choses, car même si notre amour était sincère, aucun n’est réellement protégé des aléas des différences et les disputes arrivent parfois, qu’on le veuille ou non. Je pourrais te conter bon nombres de mes histoires de batailles, mais je pense que cela me prendrais bien trop de temps, tu comprendras rapidement pourquoi. J’ai donc rendu l’âme à l’âge 58ans, laissant derrière moi une femme trop sage et trois enfants trop jeunes, mais bel et bien robustes. On se demande souvent si quelque chose se trouve réellement après la mort et pour moi, cela à été le cas. Je me suis réveillé au devant d’une immense masure, devant mes propres ancêtres. Ceux-ci étaient heureux de me voir, ils me félicitèrent pour ma vie et mes espoirs et m’invitèrent à boire de tout mon saoul à leur côté.

Au début, je dois avouer que mon cœur était tranché, ces lieux étaient bons, mais ma famille me manquait cruellement. Cependant, avec le temps, j’ai appris que ma famille se portait bien et que mes enfants étaient devenus aussi forts que courageux. Aussi troublé que je puisse l’être, Ma femme fut la première à monter me rejoindre en Asgard. Vinrent ensuite mes enfants, dont pour les hommes, héritèrent du droit de venir se porter à mes côtés au Valhalla. Il en fut de même, avec le temps, pour leurs fils et ainsi de suite jusqu’à ce que ma lignée se voie être éteinte. Je ne pourrais même pas, finalement te dire si elle s’est éteinte avant ou avec le Ragnarök mais les faits sont là, mon ami : il se produisit. Nous nous attendions tous à une grande et magnifique bataille, mais il en fut autrement. Le combat fut bien entendu majestueux, mais il fut aussi suicidaire. Odin fut avalé par le Fenrir, tout comme le soleil et Thor perdit la vie sous l’assaut insatiable du venin de jormungand. Au final, nous nous sommes rendus à l’évidence, ni la force et la sagesse d’odin ni même la fourberie de Loki ne pouvaient gagner et c’était la le simple moment ou la fin de notre univers devait s’écrire. Après cela, les dieux ne répondirent plus aux appels de personne car ils ne le pouvaient simplement plus : Tout le monde fut tué. Tout le monde excepté moi. Bien entendu, j’étais comme mort, mais alors que le champ de bataille, que notre belle Asgard était devenue sombre et froide, mon cœur continuait bel et bien de battre et c’est la, Déchiré et Inerte, qu’un ange m’as retrouvé. Je ne pourrais pas te donner ni son nom ni même te décrire son visage. Je ne sais pas même si il s’agit là d’un homme ou d’une femme tant la lumière qui l’accompagnait m’aveuglait. Tout ce que je peux te dire, c’est qu’après cela, mes yeux ont enfin pu se fermer… trouver un peu de repos.

Je me suis alors éveillé, de nouveau, la ou jamais je n’aurais cru qu’il soit possible de s’éveiller. En effet, mon corps avait été entièrement reconstitué et la douleur s’était dissipée, tout du moins, la douleur pouvant être physique, mon esprit avait eu beaucoup trop de choses à encaisser en beaucoup trop peu de temps. Je pense même pouvoir te dire qu’aujourd’hui encore, et ce depuis cet instant ou mes yeux se sont rouvert, la douleur se trouvant dans mon cœur ne s’est jamais éteinte. Elle continue, encore et inlassablement de me hanter, me chassant comme l’on chasserait un simple gibier. A mon réveil, je n’étais pas seul. Il se trouvait devant moi un homme, visiblement bien habillé, qui se présenta à moi en tant qu’archange du seigneur. C’était la au début du christianisme, quand leurs fidèles étaient encore que trop peu nombreux et que leur nom était méprisé.  Il m’annonça que Dieu était prêt à me recevoir, qu’il n’était qu’amour et qu’il saurait sans aucuns doutes m’aider. Une fois devant lui, j’ai déduit que cet homme qui se disait « tout puissant » ne pouvait en réalité pas m’aider car il ne possédait pas le pouvoir de me ramener ma femme et mes enfants. Cependant, il en aurait peut être la force, le jour ou le monde le connaitra et l’aimera. C’est Alors qu’après une longue réflexion, j’ai choisi d’abandonner mes dieux déchus pour celui-ci. Après tout, j’ai été tué deux fois en leur nom… cela suffisait ainsi. Dieu me fit alors un cadeau. Il savait que j’avais toujours été très fier de ma force physique, il décida donc de m’en offrir une supérieure encore, faisant de moi un être pouvant dépasser les lois même de la physique humaine et non pas que d’un peu. Avec du temps et mes propres connaissances sur la guerre, j’en suis rapidement devenu capable de combattre ses propres archanges.  Aussi bizarrement que cela puisse paraître, dieu n’as développé face à cela  aucune peur visible, aucune crainte. Il me faisait confiance comme en le plus proche de ses enfants et ce car depuis le début, je n’ai jamais cessé à un seul instant de l’écouter. Lucifer l’as ensuite trahi, amenant ses fidèles et donnant naissance aux démons. J’ai longtemps fait partie des armes favorites du seigneur. Bien entendu, je n’ai jamais été son chevalier blanc en armure, il préférait laisser cela à ses fils. J’ai simplement fini par devenir son agent de destruction. Dès qu’un combat s’avérait être trop périlleux pour ses fils ou trop indigne de leur nom, il m’envoyait effectuer la sale besogne pour que j’en arrache toute chose pouvant affecter son nom et ses idéaux. Finalement, après bon nombre de batailles humaines et célestes ou je fus envoyé, après bon nombre de sang versé au nom de ce seigneur, afin de convertir le maximum d’hommes à son nom, il s’est avéré qu’il ne soit, encore une fois, incapable de me les ramener. D’après lui, leurs âmes reposaient dans un endroit que lui-même ne pouvait rompre : Le paradis déchu des nordiques. Bien sûr, cette réponse ne me convient en rien, et c’est de là que j’ai choisi de quitter son domaine, me réduisant moi-même au rang de déchu. Bien sur, bon nombre d’anges ont voulu profiter de cette opportunité pour me faire taire et me renvoyer auprès des miens, mais je m’y suis refusé, les chassant les uns après les autres. Je n’ai jamais, à un seul moment fait couler le sang d’un ange.

Jamais sauf peut être lorsque ceux-ci se sont montrés réellement ennemis en mon nom. Jamais dieu n’as essayé de me ramener, car il savait pertinemment que je ne serais jamais un danger pour son domaine. Il m’avait ramené et offert l’immortalité ainsi que la puissance, je ne suis pas de ceux qui se retournent contre la main qui les à nourrit. Non, en réalité je n’étais pour lui qu’un pion lointain, un enfant perdu et une âme brisée qu’il se devait de remettre sur le droit chemin. Pour ça, il n’a pas trouvé meilleur chemin que de me renvoyer sur terre. J’aurais pu, si je l’aurais souhaité, avoir femmes et honneur et ce depuis que j’ai de nouveau foulé la terre, mais non, j’ai choisi de vivre comme un vieux guerrier et j’ai moi-même passé ma vie de la sorte. En effet, je n’ai jamais cessé de combattre pour ce en quoi je croyais et j’ai continué, peut être même plus ardemment qu’avant à participer aux guerres humaines. Je me suis rangé auprès de nombreux camps dans de très nombreuses époques et j’ai appris que peu importe la couleur de peau d’un homme, chacun pouvait être bon et cela vaux aussi pour leurs espèces. J’ai vu naître chaque espèce non humaine existant encore aujourd’hui… j’en ai chassé nombre et sauvé d’autres. Ma vie n’as toujours été que cela de toute manière au plus le temps passait, au plus ma force continuait de croitre, au plus je me demandais quel pouvait bien être mon rôle en ce nouveau monde. J’ai donc continué de me battre, chassant toutes ces idées, toutes ces pensées… tout ce qui pouvait représenter, de près ou de loin une quelconque pensée pouvant ressembler à un doute ou à une peur. J’ai toujours fui ma propre douleur. C’est la que tu es venu me chercher, mon ami, sur ce champ de bataille ou je me trouvais encore une fois au dessus d’une quelconque montagne de cadavres, recouvert de sang, comme si c’était la une scène tout à fait normale. En réalité, j’ai pu lire la surprise et la peur dans ton regard, mais tu t’es montré fort pour me sortir de la et m’offrir cette place. Sur le coup, je ne l’ai pas vu différemment qu’une quelconque invitation à combattre sur un front, et tes mots m’ont semblé juste, je n’ai donc eu aucune raison de refuser. Aujourd’hui, je suis le protecteur de cet établissement et de ses élèves et j’occupe la place de chef des surveillants et cette place me convient car même si j’ignore quel nom peux porter un être comme moi, je ne suis finalement pas si différent des autres pensionnaires de ces lieux et quoi qu’il en soit, Je ne peux pas me résoudre à laisser une guerre éclater entre les humains et nous. Après, je pourrais passer de longues heures à te raconter de quelconques histoires de batailles, mais je t’avouerai que je ne vois la que du sang et de la mort. Au jour d’aujourd’hui, tuer ne me dérange en rien, mais je préfère avoir à éviter cela. Après tout, mon ami, tu es le premier à m’avoir vu après l’une de ces batailles. Peu importe le camp, il ne reste pas souvent des survivants à mes côtés.


Revenir en haut Aller en bas
Nicolas Flamel
Directeur - Alchimiste
avatar

Messages : 361
Date d'inscription : 16/07/2014

MessageSujet: Re: Eddard Folker [en cours]    Lun 6 Oct - 19:08

Bienvenue à toi mon cher ami.
Fiche bonne, elle est donc validée
Bon jeu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chrysalis-academie.forumactif.org
 
Eddard Folker [en cours]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Chrysalis Académie :: En dehors :: Archives :: Présentations-
Sauter vers: