Une académie tout ce qu'il y a de plus normale, à l'exception qu'elle regorge de créatures aussi extraordinaire les unes que les autres.
 

Partagez | 
 

 Un solitaire reste un solitaire [PV NIHILUM]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Takamasa Ishihara
2ème année - Serveur à l'auberge - Vampire
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 30
Localisation : Chambre 002

MessageSujet: Un solitaire reste un solitaire [PV NIHILUM]   Mer 22 Juil - 19:07



Solitaire solidaire !

Avec Nihilum


Depuis un bon  moment j’étudie dans cette académie et je n'ai toujours pas d'ami juste des connaissance et un professeur particulier de combat qui n'est pas du tout tendre avec moi... Et on peu le constater sur mon corps qu'il n'est pas tendre déjà, à ma première rencontre avec lui, j'ai comment vous dire ça ? Et bien je me suis pris un branlé du diable.

Enfin bref, après tout on s'en fiche pas mal dans un sens. Et donc je disais comme tout les jours je passer mon temps, seul. Que se soit pendant les heures de cours ou encore pendant la récréation ou d'autre n'attendent que ce moment-là pour se retrouver moi, je n'attend que ça pour écouter de la musique dans mes oreilles et me couper du reste du monde.

Mes écouteur m'offre de la musique calme et douce tout le contraire de mon apparence qui peur faire croire, que je suis une personne dur ce qui n'est pas faux non plus. Là pour le moment j'avais une heure de libre entre deux cours ce qui est plutôt pas mal une heure à glander de la musique dans les oreilles le top. Je déambuler en premier lieux dans les couloir de l'académie afin de sortir dans la cour. Je rêvasser comme toujours sans prendre gare je rentra dans une personne et je continua ma route sans même me retourner ou m'excuser.

A dire vrai je m'en contre ficher de ce que cette personne ai pu avoir, moi je sorti du bâtiment des salles de cours et je me retrouva dans la cour ou je pris une grande inspiration d'air, un sourire viens alors se coller sur mon visage. Je me sentais bien et heureux enfin c'est ce que je pense, la motion d'heureux pour moi est quasiment inexistante. Pour dire la vérité je ne sais pas ce qu'est le bonheur, sans doute l'ai-je connu un jour dans une autre vie bien avant que je soit un vampire suceur de sang. Mais, je ne m'en souviens pas et je n'y arrive pas à m'en souvenir.

Il n'y as qu'une chose que je sais c'est que la musique de Chopin "les petits chiens" est souvent présente dans ma tête, c'est une musique douce rythmé qui me donne chaud au cœur comme jamais personne ne pourra me le faire. Sans doute un souvenir liée à ma vie passer.

Je trouva un peu plus loin une place dans un banc libre ou il n'y avait personne au alentour, je me posa dessus de tout mon long et moi je m'allonge dessus tout simplement après tout il n'y as personne alors pourquoi ne pas en profiter...

Il y as du se passer quinze minutes la fin de la pause et moi et bien je reste là il me reste encore quarante-cinq minutes avant de retourner en cour. Mes yeux fixe le ciel qui est bleu, il fait une chaleur à vous couper le souffle mais, mon corps reste de glace pour ne pas changer.

Je vis une ombre se placer au dessus de mon visage, la tête de la personne ne me disais rien mais, apparemment cette personne n'était pas du tout contente. C'était un jeune homme dix-huit dix-neuf ans, une personne de mon âge il me fit signe de me lever mais, je le repoussa de ma main. Chose que je n'aurai pas du faire car le type m'attrapa par le col de ma chemise et me fit mettre debout.

Je me souviens de ce que mon professeur m'avais dit. "Tu ne dois pas te servir de ton entrainement pour te battre." Mais, la je ne pouvais pas respecter ma promesse. Un sourire viens se poser sur mes lèvres et là je le poussa violemment de mes deux mains. Le gars n'eu pas apprécier ce geste et viens alors me coller un poing dans la face.

Je senti une goutte de sang couler le long de mes lèvres, que j'essuya du revers de ma main. J'eu un rire par la suite et là je me mis ensuite en position de combat, la chasse venait de commencer et par pour des moindres. Quand...




_________________




KDO !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un solitaire reste un solitaire [PV NIHILUM]   Jeu 23 Juil - 9:14

Professeur de maîtrise des pouvoirs, un cours que je peux remplir sans la moindre difficulté étant donnée que je sais plus ou moins presque tout faire. Certes cela me sers à rien mais là n’est pas la question après tout, je suis là pour enseigner et découvrir de nouvelle chose, race, etc. Je pense que le plus important pour le moment est de découvrir les lieux, j’ai déjà amélioré ma chambre afin de pouvoir accéder à ma collection facilement et il me reste seulement cela à faire. C’est que j’entrepris ma petite balade à travers l’académie, t’elle le néant ma présence ne dérangeait personne je n’étais qu’une ombre me déplace sous forme presque humaine mais intangible. Ce n’était pas le cas de cet individu qui semblait bien renfermer, il ne semblait ne demander rien à personne et ne vouloir aucun contact quelconque avec qui que ce soit. Je ressens en lui cette soif qui m’en dit temps sur lui, un vampire être maudit par l’une des malédictions les plus horribles et incohérentes. Tellement de personnes son maudit ainsi que ça en devient navrant et j’ai toujours trouvé cela inintéressant. Certes je dis cela mais j’en ai quand même un de premier choix dans ma collection, l’un des trois premiers vampires originels. Cependant son isolement intérieur m'a rendu curieux de lui, cette race à tout de même quelque avantage comme l’immortalité et une force au-dessus du normal. Je dis incohérent car avec cette force ils restent fragiles à cause du soleil, pauvre créature de la nuit qui la donne envie de le suivre.

D’un pas lent et léger je me suis mis à le suivre t’elle son ombre, le peu de personnes que je croisais me dévisageaient à chaque fois et cela était normal je ne passais pas inaperçu même si je le pourrais. La froideur que je laissais s’échapper de mon corps ferait frissonner n’importe qui est pourtant ce vampire était tellement dans son monde qu’il ne me calculait même pas. Je vis une personne plutôt jeune s’approcher de dangereusement de lui et il ne pût qu'arriver ce qui arrive toujours quand quelqu’un reste ainsi dans son monde en déambulant dans les couloirs. Une percutions qui ne troublait même pas un petit peu le jeune vampire, mais qui semblais agacer l’inconnue.

C’est là qu’une idée pour rendre la journée plus amusante pour le vampire et moi-même surgi dans ma tête et je me suis donc mis immédiatement à la tache. Je m’arrêtai pour discuter avec l’inconnue, qui semblait ne pas porter le vampire dans son cœur et qui n’attendais qu’un petit coup de pouce pour aller lui régler son compte. Chose fait je me suis procuré en un éclaire le bulletin du jeune vampire pour m’informer sur le petit et à ma grande surprise j’appris qu’il entraînait avec le grand Eddard. Je suis encore devenu plus curieux en ce qui le concerne et je me suis donc mis à suivre l’inconnue augmentant sa colère intérieure à l’aide d’un petit tour.
Après une quinzaine de minutes on retrouva ou était passé le vampire, je suis donc caché dans le néant afin de n’être plus détectable et pouvoir observer sans être gêné. La réaction du jeune vampire fut celle que j’attendais et n’a donc eu comme seul conséquence d’augmenter la colère de l’inconnue. Je pus ressentir d'ici au dilemme interne du vampire, mon Eddard, je serais toujours plus intelligent que toi et je prendrais toujours plaisir à t’ennuyer. Ce sourire... Je savais bien qu’il apprécierait ce cadeau, rien de mieux qu’une bagarre pour sortir de la monotonie après tout. Le seul problème c’est qu’il semble prendre trop son pied et je crois qu’il va démolir le petit con. On ne verse pas le sang d’un vampire impunément après tout, mais je n’ai pas le choix avec l’entrainement qu’il a dû avoir il le tuerait.

Je fis donc disparaître l’inconnue comme s'il aurait été aspiré par un trou noir et je me suis rendu visible. Mon apparition fut sous forme de fumée qui prit assez rapidement une silhouette humaine pour enfin devenir mon corps de chair et de sang. La main posée sur son épaule était apparue dans son dos, mon aura toujours si froide et bizarre ne pouvait donner qu’un seul indice me concernant au vampire.

« Il n’est pas humain celui-là »

Voilà ce qu’il devait se dire et il aurait tout à fait raison, mais je ne peux le laisser dans l’ombre de cette manière.

- Belle journée, vous ne trouvez pas jeune vampire ?

D’un hochement de tête je voulais lui faire comprendre que je n’étais pas une menace et montrer ma curiosité le concernant.
Revenir en haut Aller en bas
Takamasa Ishihara
2ème année - Serveur à l'auberge - Vampire
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 30
Localisation : Chambre 002

MessageSujet: Re: Un solitaire reste un solitaire [PV NIHILUM]   Sam 1 Aoû - 10:40



Solitaire solidaire !

Avec Nihilum


Alors que j'étais en position de combat, la personne contre laquelle je devais me battre disparut dans la pénombre d'un nuage noir. Je resta bouche bé, en même temps je n'étais pas tellement surpris de cette disparition, car dans cette académie beaucoup de monde possède des pouvoir magique. Mais ce qui me surpris le plus et ou j'eu un sursaut c'est lorsque je sentis une main glacial sur mon épaule. Un homme au son de sa voix qui me pénétra au plus profond de moi-même, il ne devais pas être humain du tout en même temps je ne le suis pas non plus donc sur ce sujet je devrais me taire un point c'est tout.

-Hum ! Si on veux c'est une belle journée.

Je me décala pour me détacher de l'emprise de cette personne qui se trouver derrière moi et que je voulais le voir, en face de moi, je voulais savoir à quoi ressembler cet homme qui se tenais derrière moi. Un fois que je fut un demi tour rapide je vit cet homme qui as une très grande prestance. Il as de long cheveux de couleur ténèbres un peu comme les miens mais, les siens semblait être plus ancré dans les ténèbres. Son regard est sombre aussi sombre qu'il parait glacial. Un homme très grand qui me fait penser que c'est une simple coquille vide, à travers ses yeux on ne parviens même pas à voir son âme.

Je le dévisager du regard sans même m'en rendre compte, puis les questions fuser dans mon crâne à m'en donner mal à la tête. Que me voulait-il ? Qui était-il ? Pourquoi moi ? Je laisser un grand soupir sortir d'entre mes lèvres tout en venant enfouir mes mains dans les poches dans mon jeans noir. Je laisser apparaître une grimace sur mon visage tellement de chose se bousculer dans ma tête. Puis, je pris enfin une inspiration et regarda cet homme de plus près en fessant un pas vers lui, mon visage se trouver à quelques centimètre du sien et je fit une petit moue boudeuse puis, je me remis droit comme un piquet.

-Que me voulez vous ? Est-ce vous qui as fait disparaître cet imbécile qui me chercher ? 

J'attendais qu'il me dise quelques chose que je veuille entendre mais, je ne sais pas du tout ce qu'il allait me dire. Je regarda de gauche à droite prenant ensuite place sur le banc ou j'étais allongé il y as peu de temps.

-Je lui aurait bien coller mon poing dans sa face.

Dis-je tout en marmonnant dans ma barbe malgré que je n'en possède pas. C'est un peu ironique ? Non pas du tout et puis, j'ai beau avoir je ne sais combien d'années je n'ai pas du tout une pilosité, je devrais même dire qu'elle est inexistante. Bref, de bavardage sur ce sujet là je tourna mon regard vers cet homme un parfait inconnu pour moi, enfin pour le moment car, j'arriverais bien à un moment ou à un autre à savoir qui est cet inconnu.




_________________




KDO !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un solitaire reste un solitaire [PV NIHILUM]   Lun 3 Aoû - 15:38

Il m’observe, il cherche à savoir qui je suis, ce que je suis... Excellente question, qui suis-je ? Il me regarde droit dans les yeux cherchant une trace d’âme qu’il ne trouvera jamais en moi. Vagabond, voilà à quoi il me fait penser, même si d’une certaine manière je sens un potentiel en lui et je pense qu’il a déjà compris que je ne suis pas comme les autres. Se rapprocher de moi ni changera rien, tu ne peux savoir qui je suis ou ce dont je suis et tends bien que tu le saches tu ne comprendrais pas ce que je suis. Même les vampires sont des mortels pour moi, toute chose pouvant mourir est un mortel et je suis le seul qui ne peut disparaître, seule la fin de toute chose m’enverra à nouveau au néant. Mais je ne mourais pas pour autant...

Ce que je te veux ? Que de question, mais on dirait qu’il se calme enfin et qu’il finit par reprendre place. Il se plaint maintenant. Curieux, on dirait qu’il en avait vraiment besoin.

- Petit... T’as vie doit être bien ennuyeuse pour être à ce point déçu, rien que par la perte d’un combat gagné d’avance. Tu cherches t’as place dans ce monde ? Allez parle-moi, explique-moi.

À ces mots on pouvait sentir une faible pression autour de moi, comme si la gravité elle-même avait augmenté et de moi on ne pouvait que sentir l’absence de toute chose. Une absence qui ne peut troubler, perturber le petit vampire qui possède des sens développés.

- Tiens ! Je remarque que je ne t'est pas répondu... Excuse-moi, je me nomme Nihilum et je suis ton nouveau professeur de maîtrise des pouvoirs. Je sais petit, tu veux savoir ce que je suis n’est ce pas. Je te répondrais par une énigme.

Quelle bonne idée voyons s’il est intelligent, je me mis droit devant lui, à peine à quelque mètre du banc.

- Je suis le mal ! Je suis le bien ! Mais je suis aussi ni l’un ni l’autre et pourtant je suis bien ici devant toi, fais de chaire et de sang... Cependant ce n’est qu’une enveloppe et rien ne peut influencer ce que je suis. Le temps ne me touche pas, la mort ne peut me prendre et mon existence ne peut être qualifiée. Qui suis-je ? Si je ne suis pas le destin.

Peut-il concevoir l’inexistence ? Tout le monde ne peut pas le faire, mais il regarde mes yeux et c’est un lieu ou peut trouver des indices sur moi. Toute créature a une âme, elle peut être torturée mais elle existe quand même et une chose sans âme n’est rien. Tu connais déjà la réponse mon petit...
Revenir en haut Aller en bas
Takamasa Ishihara
2ème année - Serveur à l'auberge - Vampire
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 30
Localisation : Chambre 002

MessageSujet: Re: Un solitaire reste un solitaire [PV NIHILUM]   Ven 11 Sep - 16:40



Solitaire solidaire !

Avec Nihilum


Un combat partis en fumé, le désespoirs qui as emplis mon cœur, une façon pour moi de me prouver à moi-même que je suis un bon guerrier mais, non il as fallut que cet inconnu le fasse disparaître sous mes yeux. Une mot me fit relever les yeux vers cet inconnu venu de nul part "petit"... Mon regard se fit noir d'un coup puis retourna à sa normalité. Bon je ne suis pas petit mais, peut-être que cet inconnu disait cela juste au niveau de mon âge. Puis, j'écouta avec attention ce qu'il me disait.

-C'est un fait je pense que tout le monde cherche sa place dans se monde et moi je ne cherche pas que cela je cherche la personne qui as fait ce que je suis aujourd'hui, pour lui mettre mon poing dans sa face... Hé!Hé!

Oui vu comme ça on pourrait croire que c'est la violence qui m’anime, ce qui n'est pas totalement faux dans un sens, mais, je dirais que c'est plus un désir de vengeance que de violence. L'homme en ma présence me fit remarquer qu'il n'avait pas encore répondu à ma question ce qu'il s'en pressa de faire. Je laissais un soupir sortir d'entre mes lèvres tout en affichant un sourire en coin de celle-ci. Il avait un nom assez bizarre mais, qu'est-ce que la normalité ? J'en sais rien du tout après tout je ne le suis pas moi-même alors je ne vais pas porter de jugement sur cet homme.

Je le regardais tout en fronçant les sourcils au surnom qu'il venait de me donner puis, il continua sur son énigme... Je le regarder perplexe puis, je secoua la tête de gauche à droite tout en laissant mes yeux de rubis sur lui.

Il venait de finir de me décrire ce qu'il était par une énigme je laissais un sourire paraître sur le coin de mes lèvres. Je peux dire que ce qu'il venait de décrire ne correspondait à rien. Je me levais de mon support ou j'avais élu domicile pour mon fessier et le regarda droit dans les yeux.

-Alors Monsieur Nihilum, professeur de maîtrise des pouvoirs, ne me dite plus jamais "petit" car, je ne suis pas "petit" peut-être face à vous je ne suis rien, mais au fond de moi je sais que j'ai dépasser le stade petit et crise d'adolescence. Et ensuite, pour ce que vous êtes je dirais que vous être rien... Tout comme le néant vous êtes là mais, sans être là. Vous exister à la fois et vous n’exister pas non plus., donc j'en conclu que vous êtes rien.

Je ne le quitta pas une seule seconde de mes yeux rubis pour voir une once de réaction mais, comme je m'y attendait il ne laissais pas du tout apparaître ses sentiments ou quoi que de soit de plus concret. Dans un sens c'est ce qui me laisser dire que j'avais peut-être raison dans mon raisonnement mais, ça c'est que lui qui peux me dire si j'ai raison ou non.

-Ais-je vu juste ?

Lui lançais-je tout lui adressant un clin d’œil. Je reposa mon postérieur sur le banc tout en croisant mes bras ne quittant pas mon cher professeur du regard.

-Et pourquoi est-c qu'un adolescent banal... Sans amis puisse vous intéresser ?

Oui je me demande bien pourquoi je l'intéresse je ne sais pas de quel manière, ni par quel moyen mais, il était venu à moi et pas vers une autre personne, je leva les yeux aux ciel fermant mes yeux, j'attendais une réponse mais, je pense qu'au fond de moi je la connais parfaitement.





Hors RP:
 

_________________




KDO !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un solitaire reste un solitaire [PV NIHILUM]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un solitaire reste un solitaire [PV NIHILUM]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rêverie solitaire
» Une Elfe solitaire
» Pensée solitaire sur le toit... [Libre]
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» Givre Absolu [Solitaire]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Chrysalis Académie :: En dehors :: Archives :: Rp's-
Sauter vers: