Une académie tout ce qu'il y a de plus normale, à l'exception qu'elle regorge de créatures aussi extraordinaire les unes que les autres.
 

Partagez | 
 

 Le démon albinos, Vielrëh. [En correction ~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vielrëh

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 09/10/2015
Age : 19

MessageSujet: Le démon albinos, Vielrëh. [En correction ~]   Ven 9 Oct - 19:54



Vielrëh.


Nom Complet :: Vielrëh [Viel-rè]
   Surnom :: Viel
   Date de Naissance ::  07/07/**** (Il a 16 ans)
   Groupe :: Cycle 3
   Race :: Démon
   Quelle année :: 1er année
   Quel métier :: /
   Nationalité ::  Finlandais
   Orientation Sexuelle ::  Inconnue
   Signes Particulier ::  Albinos, psychotique



Caractère.


D'un premier abord, Vielrëh peut sembler calme, introverti, taciturne, rêveur ou un peu perdu, solitaire ou juste timide. A vrai dire, il parle si peu que dès qu'il ouvre la bouche, on est automatiquement accroché à ses lèvres pour écouter ce qu'il va enfin dire, tant ses paroles sont rares. S'ils savent se faire attendre, ses mots ne sont jamais inutiles. En effet, le démon n'apprécie guère les paroles inutiles et ne parle que pour dire quelque chose de nécessaire. La vision que l'on peut avoir de lui à la première rencontre est relativement juste. Il est en effet bien calme et patient, il ne s'emporte que très peu et très rarement, mais quand il s'emporte, il représente un vrai danger pour lui ou pour les autres. Heureusement, cela ne se produit qu'en d’exceptionnelles occasions et il en faut réellement beaucoup pour mettre le jeune démon hors de lui, du moins lorsqu'il est en publique. Une fois confronté à la solitude, dans ces moments où il demeure seul avec lui-même, ses émotions en ont une intensité changée et il lui arrive de s'emporter et alors de développer une colère inexpliquée contre sa propre personne.  Il faut le dire, Vielrëh est quelqu'un de psychologiquement instable. Si on ne sait pas de quel mal psychologique il souffre exactement, on devine des crises de violence et constate qu'il est légèrement psychotique.
Ainsi, en lien avec sa psychologie instable et perturbée, l'albinos a développer une vision du monde et des autres, ainsi que des principes qui lui sont propres et qu'on voit particuliers. En effet, Viel' est quelqu'un de très réfléchis et logique dans sa façon de considérer les autres. Déjà, pour lui, il n'y a pas de race. Les races, selon sa pensée, servent à déterminer ou décrire une apparence physique, mais ne font pas la personne. La personne et la race sont ainsi bien distinguée dans son esprit et, pour lui, un ange peut être une personne très détestable au fond et un démon pourrait très bien être pur dans sa personnalité. Mais, ne pouvant deviné la personne d'un premier abord, Vielrëh se fait un avis par rapport aux actions, au peu qu'il peu voir, lors de cet abord, de cette personne. Et encore, il considèrera toujours un individu comme un autre. Aussi, n'aime-t-il et ne déteste-t-il pas concrètement. Le démon considère qu'on n'aime et ne déteste pas, mais qu'on a plus ou moins d'affinité, ce à quoi on a mis les deux mots pour distinguer le plus du moins.
En bref, sa relation avec les autres dépends principalement d'eux, de ce qu'ils laissent voir d'eux, de leurs actions envers Vielrëh ou que celui-ci pourra observer. Il ne va jamais vers les autres, sauf pour demander renseignement -s'il est perdu ou autre-. Cependant, si on va vers lui, il ne rejette pas forcément la personne.

Passé outre sa vision psychologique des autres individus, il faut aussi traité de sa personnalité. Dire que Viel est timide n'est pas faux, en effet, il est relativement craintif quant au monde, surtout à ses dangers. Sans être trop paranoïaque, mais tout de même un peu, Vielrëh place une certaine barrière entre lui et le monde par son silence. Si un danger lui paraît présent, il fait alors une crise d'angoisse qui peu se traduire par une incapacité à bouger, parler et respirer convenablement ou par un coma éveillé provoqué inconsciemment - c'est à dire qu'il va se couper du monde, son corps serait alors éveillé et vivant, mais son esprit serait comme éteint pour une durée plus ou moins longue -. Il semblerait en effet que le cerveau de Vielrëh ait un certain pouvoir, une certaine emprise sur son corps, ainsi il peu provoquer ses sommeils et presque sa santé, mais toujours de façon inconsciente.

Rêveur ou curieux, plutôt curieux. Viel ne pose pas oralement beaucoup de questions, mais cela ne signifie pas qu'il ne s'en pose pas. En effet, ses connaissances sont surtout basées sur des observations. De ce qui s'étudie, le démon ne sait en théorie comme en pratique que trop peu de choses et s'efforce de les apprendre par ses propres moyens, sans demander l'aide dont il aurait besoin. Aussi, la subtilité de certaine situations, les doubles-sens et sous-entendus ne lui sont pas compris et du second degré il n'arrive pas à saisir le sens. En effet, Viel est du genre à tout prendre au pied de la lettre, faute de son peu de connaissance pratique du monde et des possibilités du langage.


Physique.


Visuellement, la fragilité de ce démon se devine relativement bien. Effectivement, on le voit maigre, sa peau laissant paraître ses os par endroits, comme ses côtes ou ses phalanges qui transparaissent clairement sous sa peau fine. Il n'est pas particulièrement grand non plus du haut de son mètre soixante-douze. La pâleur naturelle de cette peau, presque aussi blanche que sa chevelure, contribue à cette impression de fragilité et son comportement solitaire et introverti peu laisser croire, en accord avec cette impression physique qu'il donne, qu'il craint la force de ceux qui l'entoure, ce qui ne serait pas entièrement faux que de penser cela. En effet, on n'ira pas voir Viel' comme quelqu'un de combatif, il donne plutôt l'impression de vouloir fuir, de se cacher derrière la rareté de ses mots.
Le corps de Vielrëh est dominé par deux principales couleurs qui définissent son albinisme : le rouge et le blanc. Le rouge apparaît dans ses yeux, sur ses cornes et sur les petites ailes atrophiées qu'il garde caché au yeux du monde, maudissant leur inutilité. Jusque là, le rouge demeure une couleur plutôt basique pour un démon, généralement dans les tons rouges et noirs. Cependant, là, le noir est totalement absent, sauf sur ses ongles qui, non vernis, possèdent naturellement cette teinte. Notre démon, lui, possède le blanc comme couleur réellement dominante, ses longs cheveux lisses en portent la couleur et sa peau est si pâle qu'elle en semble également teinte. Il y a sur le corps frêle de Vielrëh une autre "tâche rouge", un tatouage de fleurs sur sa cuisse droite, tatouage d'origine méconnue, on présume qu'il s'agirait d'une tâche de naissance.
La faiblesse et la fragilité du démon n'est pas qu'une impression, malheureusement pour lui. En effet, il semblerait qu'il possède moins de force physique qu'un humain lambda, ne pouvant porter plus de 4 kilos et ne possédant pas une endurance très performante. De plus, Vielrëh connaît un problème au niveau de sa santé, tombant facilement malade et faisant parfois des crises d'angoisses affectant sa respiration et sa santé -une angoisse pouvant le rendre malade (rappel sur le contrôle de son cerveau sur son corps). Ainsi, Viel est un démon bien faible qui n'honore pas vraiment sa race, bien au contraire, il serait plus vu comme une honte pour eux.

Histoire.


Quelque part en Finlande, dans un petit village, vivait une famille de démons se dissimulant autant que possible parmi les hommes. Le père, ayant une magie de métamorphose partielle, pouvait dissimuler ses attributs démoniaques et se faire passer pour un humain complet. La femme, quant à elle, avait des cornes suffisamment petites pour pouvoir les cacher derrière un foulard ou un chapeau, quoi qu'elle favorisait le fait de rester à la maison à attendre son mari plutôt que le contact avec ces humains. La femme, nommée Elenora, n'estimait pas franchement les humains, dont elle devinait qu'ils rejetteraient leur existence s'ils l'apprenaient. Quant à l'homme, Ragor, il voulait simplement comprendre cette race et essayer de s'y intégrer au mieux. Malgré cela, comme son épouse, il restait fidèle à sa race et admirait beaucoup sa puissance. Il considérait que les démons étaient les plus forts, les meilleurs, il les idéalisait, s'idéalisait lui-même. C'est ainsi que le choc de voir naître un enfant aussi faible que Vielrëh fut si puissant ! En effet, pour un homme estimant tant la grandeur et la supériorité - selon ses termes - de sa race, voir face à lui le démon qu'il qualifia vite du plus faible qui soit ne lui plut guère !

Aussi fit-il enfermer ce fils dans la chambre qui lui était dédié. Il ne voulait plus se retrouver confronté à cet être trop fragile, estimant que cet enfant n'aurait plus droit de le voir, ni même d'entendre sa voix tant qu'il n'en serait pas digne. Elenora désapprouva grandement, mais son mari avait un grand pouvoir de domination dans la maison et elle ne put défendre bien longtemps son point de vu, devant se soumettre à la volonté de Ragor.
Voir les deux êtres qu'elle aimait le plus au monde ainsi séparé la blessait profondément ! En compensation, elle offrit à son fils tout l'amour qu'elle put, sans pour autant délaisser l'homme de sa vie. Cependant, il vint un jour ou le naturel jaloux et possessif de Ragor prit le dessus et il interdit formellement Elenora d'avoir contact avec l'enfant. Ce fut avec résistance qu'elle reçut l'ordre, puis dû s'y résoudre. Elle n'enfreignait la règle que pour nourrir l'enfant, puis le laissait à nouveau dans sa solitude. Aucun contact physique ni visuel n'était fait entre eux, et ce dans l'incompréhension totale du faible. Cela n'aide nullement au développement psychologique de Vielrëh, qui n'avait de cesse de se demander pourquoi.
Lorsque Elenora entrait dans la chambre pour y poser son repas et sa boisson, l'enfant posait avec le peu de mots qu'il avait appris du temps où le contact avec sa mère lui était autorisé, le plus de questions possibles.

>> Pour... Quoi...? Pourquoi... me faire... seul ?

Coupable, Elenora n'osait rien répondre et la voix faible et tremblante de son fils ne faisait qu'accéléré son départ de la pièce. Et à chaque fois, au moment de fermer la porte, elle pouvait entendre cette petite voix, venant de ce petit être qu'elle avait juste envie d'aimer, prononcer ce même mot à chaque fois.

>> Reste...

Mais à contrecœur, elle se devait de l'ignorer.

Plus le temps passait, plus la situation devenait dure aussi bien pour la femme que pour son fils. Aussi, un jour, craqua-t-elle.

>> Reste...

Au lieu de se forcer à l'ignorer comme d'habitude, elle céda à ses émotions, se retourna et le prit dans ses bras en pleurant. Elle s'en voulait tant d'avoir dû faire cela, d'avoir dû le laisser si seul pendant tant de temps. Elenora ne voulait plus avoir à agir de la sorte avec son enfant ! Elle savait très bien ce qu'elle risquait si son mari le découvrait, mais elle ne voulait pas avoir à choisir entre son amour et son fils. Elle voulait pouvoir aimer les deux, elle voulait une vraie famille. Mais comment faire ? Elle ne savait pas que faire. Comment obtenir cette famille si son mari refusait jusqu'à l'existence de leur fils ? Alors qu'elle réfléchissait, l'enfant dans ses bras, elle n'entendait pas son mari l'appeler. Elle ne l'entendait pas arriver non plus. Quand la voix de Ragor avait enfin atteint les oreilles de la femme, il était déjà trop tard. Il se tenait à l'entrée et fixait sa femme, mais surtout cet enfant indésirable avec mépris.

>> Que fais-tu là ? demanda-t-il d'une voix trop calme par rapport à son regard haineux.
Elenora ne trouva pas de réponse. Elle n'eut pas le temps de réfléchir pour formuler ses mots que Ragor s'approchait déjà d'eux. D'un geste ferme, il sépara les deux être, hésita, puis fit son choix. Il frappa l'enfant, aimant encore trop sa femme pour lui en vouloir de son action. Elenora suppliait son mari de cesser, mais ce dernier ne l'écoutait pas ! Il déversait toute sa colère, toute sa frustration sur le petit être, lui hurlant qu'il voulait qu'il n'ait jamais existé. Cela dura jusqu'à ce que l'enfant perde connaissance.

Après avoir débattu longuement, Elenora parvint à convaincre son mari d'essayer de rester avec l'enfant pour voir s'il n'existe pas, tout au fond de lui, une part d'amour paternel. Ce fut avec réticence que Ragor se rendit dans la pièce. Il examinait l'enfant qui lui, le regardait avec crainte. Le silence régnait dans la pièce, accompagné d'une tension palpable, l'enfant tremblait et l'homme le contemplait avec mépris, ce qui l'effrayait encore plus. Au bout d'un moment, Ragor décida qu'il pouvait se rapprocher pour mieux le voir. Il le fit. Il tournait autour de l'enfant, l'examinant. Il le voyait faible, toujours aussi faible. Cela l'agaçait  réellement, mais il ne disait rien, se contentait de le regarder. Puis, avec réticence, il s'accroupit pour se mettre à son niveau. Il plongea son regard d'or dans les yeux sang de son fils et tenta d'y déceler une force qui serait peut-être cachée. Mais rien. Il se mit alors à le frapper, espérant éveiller cette force chez l'enfant, mais rien. Il se recroquevillait et tremblait, pleurant de peur et de douleur. En constatant cela, Ragor s'arrêtant en pestant.

>> Tu ne peux pas être aussi faible ! C'est impossible !

Pendant que l'homme parlait, l'enfant tentait de se lever, résistant autant que possible à la douleur des coups et sous le regard d'un père qui ne l'estimait pas plus qu'un vulgaire insecte.

>> Parles ! Dis quelque chose, réponds-moi ! Dis-moi que c'est faux ! Tu ne peux pas être aussi faible que ça ! Ce serait trop de déshonneur pour nous ! Parles !

Enfin, l'homme se tait pour laisser l'enfant parler, constatant qu'il ouvre enfin la bouche. Il se tient alors prêt à entendre les premiers mots de cet être indésirable.

>> D... Déso... lé...

Ces excuses résignées, loin d'attirer la pitié de Ragor, l'énervaient encore plus. Ainsi, il se résignait, n'essayant même pas ? À ce moment, il aurait pu le tuer. Mais il n'en a rien fait. Une part de lui était déçue et voulait voir cet enfant au moins faire l'effort d'essayer.

>> Tu as cinq ans. Tu as cinq ans pour me prouver que ta vie vaut quelque chose, qu'elle vaut la peine d'être. Si au bout de ces cinq années, jour pour jour, je n'estime toujours pas que tu mérites d'être, alors je t'achèverais.

Les paroles de Ragor avaient atteint l'enfant qui se mit en tête de chercher quelque chose en lui qui donne une valeur à son existence. Il s'essaya d'abord au combat, mais il n'y connaissait rien. Alors il essayait de reproduire les gestes de son père lorsqu'il le frappait, sauf qu'en plus de s'épuiser plus qu'autre chose, il comprit bien vite qu'il n'avait pas assez de force pour que ces gestes aient un quelconque effet. Alors, il essaya d'éveiller un quelconque pouvoir dont il ignorerait l'existence, mais rien. Ensuite, il se dit que ses ailes pouvaient éventuellement servir. Il essaya de voler, mais elles étaient trop petites et fines pour le porter. Il passait beaucoup de temps à réfléchir, essayer, méditer, se concentrer, réessayer, mais rien. Il choisit alors d'essayer la seule chose qu'il n'avait pas essayé, demander de l'aide.
Dès que sa mère fut entrée pour poser sa nourriture, Vielrëh se leva pour se mettre devant elle. Cela surprit la femme qui en resta figée.

>> Aide moi. S'il te plait.

Il exposait la situation à Elenora qui n'en crut pas ses oreilles. Elle ignorait que son mari avait osé dire de telles choses à leur enfant, ce dernier ayant gardé pour silence cette épreuve qu'il imposait à l'enfant. Alors qu'elle commençait à s'énerver et à chercher un moyen de sortir son fils de là, Vielrëh poursuivit sa demande.

>> Comment on fait ? Pour donner une valeur à sa vie ?

Elle mit un moment avant de pouvoir répondre, choquée par ce qu'elle venait d'entendre.

>> On ne peut pas ... Ceux qui ne sont pas capable de voir à quel point ta vie compte ne sont pas digne de t'aimer.

Par cette conversation, elle prit conscience que Ragor n'aimerait jamais Vielrëh. Elle devait lui trouver un refuge, mais où ? La tâche lui était d'autan plus dure qu'elle impliquait qu'elle se sépare soit de son fils, soit de son mari qu'en dépit de tout, elle aimait toujours.
Cette seule idée la désolait grandement et lui demandait une grande réflexion. Jusqu'où aimait-elle son fils ? Jusqu'où aimait-elle son mari ? Constatant du tourment de sa femme, Ragor décida de la retirer du poids qui pesait sur ses épaules et de forcer son choix par un évènement qu'il comptait provoquer qui constituerait un fait naturel compte tenu de la condition de l'enfant. Il tenta d'empoisonner Vielrëh. Cependant, sensible à l'odorat, Elenora s'en rendit compte et parvint à empêcher que cela ne se produise. En un sens, l'action de l'homme n'avait pas été sans résultat sur son souhait de base. Il avait aidé sa femme à faire son choix. Cependant, elle ne fit pas le choix qu'il aurait aimé qu'elle fasse.
Cela fut dur à réalisé, car en dépit de sa colère son amour persistait. Cependant, elle devait protéger son enfant de la jalousie et de la fierté de son père. Elle s'enfuit avec son fils. Le voyage fut dur, car elle devait veiller à cacher aux yeux des hommes les cornes de son enfant. Elle devait aussi ne pas se faire remarquer. Comme logement, elle ne trouva rien d'autre qu'une maison abandonnée, délabrée entre un petit village et une forêt sombre. Elle se consacra alors entièrement à l'éducation de son fils ! Il devait apprendre les lettres, l'art de la bonne parole, l'histoire humaine, le comportement et la psychologie humaine également. Vielrëh apprenait assez vite, mais sans grand intérêt pour ce qu'il devait savoir. Ce qu'il retint des lettres était qu'elles étaient complexes et que leur agencement dans la littérature permettait d'offrir des messages plus ou moins forts, mais il savait qu'il n'en ferait rien. Ce qu'il apprit de la psychologie humaine était qu'elle complexe et qu'elle pouvait rendre les gens imprévisibles et effrayants.

Pour subvenir à leurs besoins, Elenora dut travailler. Elle trouva assez rapidement un job de bibliothécaire dans le village. Largement suffisant vu qu'elle n'avait aucun loyer à payer, la maison qu'elle habitait étant délabrée. Ce fut d'ailleurs par hasard, grâce à son métier, qu'elle reconnut un autre démon habitant le village. Tout deux discutèrent, se donnèrent des conseils pour passer inaperçu. Puis l'homme démon qu'elle avait rencontré l'invita, elle et son fils, à dîner chez lui.
Face à l'homme, Vielrëh ne s'attendait à aucune réaction positive ou réellement sincère. Il avait parfaitement conscience que sa faiblesse déshonorait la race. Mais, au lieu d'être dégoûté ou hypocrite, l'homme le regardait avec une sincère pitié. De plus, l'incapacité qu'avait l'enfant à camoufler ses cornes ne l'aidait pas. Aussi, en solution à ce problème, le démon présenta à la petite famille l'académie Chrysalis où il avait envoyé sa fille. Envieuse de voir son enfant en sécurité et surtout de lui permettre de rencontrer des personnes de son âge et de voir d'autres paysages, ce qui ne lui avait jamais été possible, Elenora décida de l'y envoyer ! Si Vielrëh était réticent et fortement angoissé à l'idée de se retrouver seul au milieu de bon nombre d'inconnus, il n'osait pas contester la décision de sa mère, conscient d'être une gêne pour elle. Ainsi, Vielrëh se retrouva inscrit à cette académie et y fut conduit ... Curieux et angoissé par ce qu'il allait bien pouvoir découvrir. Mais aussi, il ignorait encore la nature de son pouvoir, s'il en avait un et craignait qu'il ne puisse être dangereux ou nuisible.



(c)Mellusa ~


Suite de la fiche.


Comment as-tu découvert le forum ::  La magie d'internet mes petits o/
     Comment le trouves-tu ::  Joli *^*
     Tes disponibilités ::  Le lycée ne m'offre que peu de disponibilité par rapport à mes habitudes, je n'ai pas encore pu voir mon rythme sur le long terme, mais je dirais une à deux soirée par semaine et un week-end sur deux assuré.
     As-tu lu le règlement,
       si oui la preuve ::
 Nicolas Flamel veut rendre service aux autres races.
     Autre ::  Vive le RP Very Happy


(c)Mellusa ~


Dernière édition par Vielrëh le Lun 2 Nov - 22:15, édité 24 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucifer
Professeur d'Anglais des Cycle 4 - Seigneur des démons/Démon de l'Orgueil
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 23/01/2015
Age : 21

MessageSujet: Re: Le démon albinos, Vielrëh. [En correction ~]   Ven 9 Oct - 21:21

Ooooh un démon... Bienvenu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takamasa Ishihara
2ème année - Serveur à l'auberge - Vampire
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 30
Localisation : Chambre 002

MessageSujet: Re: Le démon albinos, Vielrëh. [En correction ~]   Sam 10 Oct - 9:58

Bienvenue parmi nous petit démon.

_________________




KDO !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vielrëh

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 09/10/2015
Age : 19

MessageSujet: Re: Le démon albinos, Vielrëh. [En correction ~]   Sam 10 Oct - 11:01

Merci à vous ~

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas Flamel
Directeur - Alchimiste
avatar

Messages : 361
Date d'inscription : 16/07/2014

MessageSujet: Re: Le démon albinos, Vielrëh. [En correction ~]   Dim 11 Oct - 18:15

Salut Salut petit démon que j'adore déjà!!
Alors, je te donne ma pré-validation pour le physique et le caractère!
J'attends que ton histoire soit finit pour te donner cette validation, ensuite, Shinobu devra te donner sa pré-validation, et après cela, tu sera entièrement validé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chrysalis-academie.forumactif.org
Vielrëh

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 09/10/2015
Age : 19

MessageSujet: Re: Le démon albinos, Vielrëh. [En correction ~]   Dim 11 Oct - 18:20

Oh merci ~
J'essaie de finir l'histoire assez vite, j'ai juste perdu mon idée de départ ._. Mais ça devrais me revenir ~

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fujiwara Takashi
1ère année - 1/4 de yokai - Mythologique
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 29/03/2015

MessageSujet: Re: Le démon albinos, Vielrëh. [En correction ~]   Lun 12 Oct - 7:49

(DC de Lucifer) En attendant ta validation, cher petit démon, à la lecture de ta fiche une idée de lien me vient à l'esprit. Qu dirais-tu d'avoir le seigneur des démons comme figure paternel, à l'académie ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vielrëh

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 09/10/2015
Age : 19

MessageSujet: Re: Le démon albinos, Vielrëh. [En correction ~]   Lun 12 Oct - 17:59

Oh *^* ce serait beau comme tout, j'accepte :3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le démon albinos, Vielrëh. [En correction ~]   Lun 12 Oct - 18:45


    Ruojnob & eunevneib.
Revenir en haut Aller en bas
Vielrëh

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 09/10/2015
Age : 19

MessageSujet: Re: Le démon albinos, Vielrëh. [En correction ~]   Lun 12 Oct - 19:22

Ah ah, merci, originale façon de l'écrire x)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le démon albinos, Vielrëh. [En correction ~]   Mar 13 Oct - 23:20

Ádh mór Fáilte agus maith do do chárta. Je suis Shinobu, je serais le modo qui m'occupera de ta fiche avec Nicolas.
Revenir en haut Aller en bas
Vielrëh

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 09/10/2015
Age : 19

MessageSujet: Re: Le démon albinos, Vielrëh. [En correction ~]   Jeu 15 Oct - 18:09

Merci, je n'ai pas compris le début et ne sais même pas dans quelle langue c'est mais pas grave xD
Je devrais pouvoir finir ma fiche d'ici ce week-end si tout se passe bien ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le démon albinos, Vielrëh. [En correction ~]   Jeu 15 Oct - 19:06

C'était bon courage pour ta fiche et bienvenue, en gaélique. Sinon je m'occuperais donc de ta fiche le week-end prochain et non celui en raison d'une longue absence.
Revenir en haut Aller en bas
Vielrëh

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 09/10/2015
Age : 19

MessageSujet: Re: Le démon albinos, Vielrëh. [En correction ~]   Ven 16 Oct - 19:58

C'est noté, merci beaucoup ~

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucifer
Professeur d'Anglais des Cycle 4 - Seigneur des démons/Démon de l'Orgueil
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 23/01/2015
Age : 21

MessageSujet: Re: Le démon albinos, Vielrëh. [En correction ~]   Jeu 22 Oct - 20:42

Bonsoir,

Après lecture de ta fiche, j'ai quelques questions concernant le caractère.

Par exemple a la fin du caractère quand tubdit que son cerveau peu provoquer son sommeil ou sa santé ? Qu'est ce que tu veux dire par provoquer ? Tu veux dire "affecter" ?

A part cela, je trouve ta fiche assez complète. Elle correspond au contexte et j'aime bien le mystère qui entoure ton personnage. J'ai hate de pouvoir rp avec toi. Mais maintenant c'est au tour de shinobu de faire la deuxième correction.

Lucifer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vielrëh

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 09/10/2015
Age : 19

MessageSujet: Re: Le démon albinos, Vielrëh. [En correction ~]   Jeu 22 Oct - 22:42

Alors, oui cela veut dire affecté, en somme, il peut par la force de son esprit -inconsciemment-provoquer des réactions physiques (le sommeil ou une baisse de température par exemple) sans forcément en avoir le contrôle.
J'espère que c'est assez clair, si non n'hésite pas à poser encore des questions là dessus ~

En tout cas merci d'avoir lu, j'attendrais la deuxième correction avec patience Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le démon albinos, Vielrëh. [En correction ~]   Lun 2 Nov - 8:48

    Hey ! Passage de la maman !
    Nicolas est actuellement en absence pour raisons personnelles, mais je vais rappeler à Shinobu de suivre les modifications de ta fiche afin qu'il puisse, si possible t'accorder au moins la pré-validation.

    Je te demande de bien vouloir nous excuser pour le dérangement, mais tu n'es pas oublié !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le démon albinos, Vielrëh. [En correction ~]   Lun 2 Nov - 16:41

Bonjour Vielreh,

Après lecture de ta fiche, je ne peux malheureusement pas la valider . Elle est plutôt bien écrite, malheureusement j'ai remarqué pas mal de fautes, surtout dans l'histoire.

De plus, le gabarit de ton personnage est quelque peu problématique surtout le fait qu'il ne porte pas plus de 4 kilos. Comment arrive t-il à se soutenir lui même s'il peine déjà avec 4 kilos ? Je devine bien que tu as voulu faire une démon plus frêle, mais là c'est assez inquiétant tout de même.

Je pense que si tu corriges cela tu pourras déjà avoir ma prévalidation.
Revenir en haut Aller en bas
Vielrëh

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 09/10/2015
Age : 19

MessageSujet: Re: Le démon albinos, Vielrëh. [En correction ~]   Lun 2 Nov - 22:14

Nyuh en effet je n'avais pas pensé à ça en écrivant cette phrase ._.
Quant aux fautes.. Les fautes... J'aurais dû prendre plus de temps dans la correction ._.
Soit, je suis assez débordée ces derniers temps niveau devoir et tout, j'essaie de résoudre ça au plus vite en fonction de ma disponibilité actuelle et de mon état de fatigue (corriger des fautes quand on est crevé, juste impossible d'être efficace o/)
J'espère pouvoir régler ça le plus vite possible, c'est que j'ai hâte de rp moi Very Happy ~

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takamasa Ishihara
2ème année - Serveur à l'auberge - Vampire
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 30
Localisation : Chambre 002

MessageSujet: Re: Le démon albinos, Vielrëh. [En correction ~]   Mar 3 Nov - 18:33

Si tu veux un bon correcteur il y as reverso si jamais =)

_________________




KDO !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucifer
Professeur d'Anglais des Cycle 4 - Seigneur des démons/Démon de l'Orgueil
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 23/01/2015
Age : 21

MessageSujet: Re: Le démon albinos, Vielrëh. [En correction ~]   Sam 21 Nov - 17:23

Petit Message au passage : Vielreh, est-ce que les corrections demandées sont faîtes ?.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le démon albinos, Vielrëh. [En correction ~]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le démon albinos, Vielrëh. [En correction ~]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oh la poisse une albinos!! (recherche parents adoptif)
» Chronique de voyage d'un albinos.
» les albinos!
» Yume Antherel (En cour de correction)
» Eden Osysse - Main des Albinos [Linvala]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Chrysalis Académie :: Toi :: Dossiers d'adhésions :: Présentations en Cours-
Sauter vers: