Une académie tout ce qu'il y a de plus normale, à l'exception qu'elle regorge de créatures aussi extraordinaire les unes que les autres.
 

Partagez | 
 

 Un premier élève, pour le moins malchanceux [pv Takamasa]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Un premier élève, pour le moins malchanceux [pv Takamasa]   Ven 17 Oct - 20:36

Vous savez quoi ? Je commence réellement à me faire royalement chier. En vrai, je ne suis pas du tout rassuré par la nouvelle idée de Flamel mais j’espérais déjà par la que cela m’apporte un peu moins de temps libre mais c’était bien entendu sans penser à la réputation que je lui dois maintenant (et ce, même si elle est en droit d’être considérée comme parfaitement fondée). Quel élève voudrait venir faire face à quelqu’un qui est dit capable de terrasser un colosse à lui seul ? D’ailleurs je me souviens de ce jeune colosse que j’ai trouvé dans des montagnes perdues, dans le nord il y à de ça quelques siècles. On peut dire que c’était un combat amusant… bref, mais amusant. M’enfin, je ne suis pas la pour tergiverser sur le passé. Le directeur  m’a gentiment laissé construire moi-même cet endroit, ce qui m’as permis de m’occuper une journée ou deux, mais je dois avouer qu’au final, trainasser la dedans sans aucun élève montrant le bout de son nez, c’est assez frustrant. Vous me direz, ça me fais là un endroit isolé et à mon goût ou m’installer tranquillement. D’une certaine façon… j’ai même fini par déplacer mes appartements justes à côté et ce au grand désespoir de Flammel qui avait tout tenté pour garder tout le personnel regroupé au même étage. Mais bon, entre les profs qui se plaignaient de mes allées-venues nocturnes et mes plaintes quotidiennes quant à leurs plaintes quotidiennes et au manque de sécurité que cela provoquait, il avait avec une grande sagesse fini par céder. Voilà donc trois jours que j’avais fini la construction des lieux et comme dit plus tôt : je me fais chier. En même temps, après trois jours à tourner en rond…. Bref, je vais changer de sujet et vous raconter ma journée, ça vous occupera sans doute mieux que de me regarder râler comme un vieux crabe.

Je me suis donc réveillé, bien confortablement dans mon nouveau lit (fait main), pour prendre mon petit déjeuner dans ma nouvelle cuisine (faite main) pour, finalement, faire une tournée dans l’enceinte de l’établissement. Je suis ensuite retourné chez moi, me dirigeant dans ma salle d’entrainement (et de cours, accessoirement, bien que bien vide actuellement. Faite main, aussi) pour m’abandonner à mon entrainement personnel matinal. Une fois fait, je suis simplement retourné errer dans l’enceinte de l’établissement, histoire de surveiller les jeunes et de voir si y’a pas de quelconque soucis et ce jusqu’à environ treize heures trente après quoi je suis allé prendre mon repas, comme tout le monde. Après ça, j’ai continué d’errer dans les couloirs et autres endroits de la grande propriété pour m’atteler encore et toujours à la même tache. Vous comprendrez rapidement pourquoi je me suis donc relativement TELLEMENT FAIT CHIER. Voilà, c’est sorti. Pardonnez-moi, ça commençait à devenir un poil obligatoire. Finalement, j’ai refait un grand tour pour les sorties des cours et je suis tranquillement rentré chez moi vers les dix-sept heures trente. J’ai donc finalement décidé de prendre un bon bain dans ma salle d’eau (faite main) et je m’y suis presque resté une bonne demi-heure avant que quelqu’un ne trouve la magnifique idée de venir frapper à ma porte PILE à ce moment de calme bien mérité. Bon, vous vous doutez bien que je suis sorti pour le coup, vêtu d’un simple peignoir, dont l’utilité principale était bien sûr de camoufler mes parties génitrices. Je me suis donc dirigé vers ma propre porte (faite main) avant de l’ouvrir, sans vraiment me soucier de ma tenue ou du fait que je ne sois pas encore entièrement sec. A ma grande surprise, ce n’était pas Flamel, car il était sensé, le bougre, passer voir les lieux depuis maintenant… trois jours. Peut être boude t-il ? On verra bien. En tout cas, c’était la un élève, visiblement surpris de me voir débarqué en cette tenue (qui ne le serait pas ?). Bah quoi ? Qui n’as jamais vu une véritable armoire à glace complètement recouverte de cicatrices (sur mon torse au moins en partie visible, cependant) au sortir de la douche ? Bah… d’accord… pour le coup, y’avait que lui. Bref. Sans réellement entendre ce qu’il avait à dire, je l’ai machinalement invité à passer par la porte se trouvant un peu plus loin, afin d’aller m’attendre dans la grande salle, et de lui fermer, tout naturellement, la porte au nez. Cinq petites minutes plus tard (ce qui lui laisserait le temps d’admirer la déco, sans doutes), je me suis permis d’ouvrir la porte reliant directement les lieux à ma propre maison (faite main) pour le rejoindre, habillé cette fois un peu plus convenablement (haut simple à manche courte et pantalon noir (pour les deux).


-Alors gamin, je peux t’être utile ?

Ouais je sais, pour la sympathie on repassera.
Revenir en haut Aller en bas
Takamasa Ishihara
2ème année - Serveur à l'auberge - Vampire
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 31
Localisation : Chambre 002

MessageSujet: Re: Un premier élève, pour le moins malchanceux [pv Takamasa]   Sam 18 Oct - 18:57



Un professeur des plus... Je ne sais pas !

Avec EDDARD FOLKER


Encore un matin qui se lève. Les jours se suivent et se poursuive, se ressemble de plus en plus. J'en étais lasse de tout, j'en avais marre de ne pas savoir qu'elle était mon passé. Je le savais je courrais derrière une chimère et une fois, on m'as dit de ne jamais courir après des chimère cela ne servaient à rien... Mais, c'est quoi au juste une chimère ? Je n'en ai jamais vu... C'est sans doute un mot encore inventé pour nous faire tourner en rond, pour que l'on puisse prendre conscience de certaine chose de la vie. Et puis, à la fin on s'en fou de se genre de chose non ?

Ce matin-là j'arrivais en retard en cours, et oui je n'oublie pas les veilles habitude. Mais, bon ce n'est que le premier cour de la journée en même temps. Puis, les cours se passent tranquillement. Midi l'heure de la pause déjeuner pour beaucoup heureusement que la cantine propose des repas pour tous. Donc pour moi pas besoin de vous faire un dessin, je suis un vampire et donc je me nourris que de sang.

Reprise des cours après le déjeune mais, une envie de rester à glander seul. Mais, je ne le peux pas j'ai des principes et puis, c'est un peu une promesse à la personne qui m'emplois à l'auberge. Oui, je lui ai promis de suivre des cours car, c'était la seule condition pour qu'il m'emplois, cette personne veux que je sois "cultivé". Mais, voilà je n'avais pas envie mais, bon comme toujours j'arriver en cours une nouvelle fois en retard. Je me mis assis à ma place et je m’étala sur ma table, attendant simplement que la journée se finisse.

La fin des cours prise de tête avec des gens que je ne supporte pas. Non, je ne taperais pas dans le tas, on m'as conseillé d'aller voir un certain Eddard, il paraissait qu'il donner des cours pour extérioriser notre rage que nous avions dans notre cœur. Ouais, pourquoi pas ! J'allais avant tout cela poser mon sac de cours dans ma chambre, je pris une cigarette que je fuma tranquillement en allant voir cet homme.

Il était dix-huit heure à ma montre mais, bon pour moi le temps n'es que relatif vu que j'ai toute la vie éternel devant moi. Je fini ma cigarette et la jette au sol, je recracha la fumé avant de frapper trois coups, à la porte de cet homme. Je n'eu pas à attendre trop longtemps pour qu'il vienne m'ouvrir la porte... En peign... EN PEIGNOIR !!!! Je me retiens d’éclater de rire.

Car, avouer c'est vraiment drôle de voir un homme dans cette tenu. C'est d'une grosse voix qu'il me demanda si il pouvait m'être utile une fois qu'il fut changé bien entendu sinon je pense que je n'aurai pu me retenir de rire un peu plus longtemps.

-C'est pour des cours de combat... On m'as dit que vous en donniez; Est-ce vrai ?

Demandais-je une fois que j'eu repris mon calme. Je regarder l'homme en face de moi, il était grand et sembler vraiment fort et je pense que ce cour là pour moi va être dur à encaisser. Mais, bon c'est pas grave si, je suis ici c'est pour me battre non ? Bref... Je regardais cet homme avant de reprendre la parole tout en restant sérieux et froid comme à mon habitude.

-Comme ça se passe du coup ?

Lui demandais-je sans hausser un sourcil. Oui, je voulais savoir comment les cour allaient se passer quoi de plus normal non ? On m'avait juste conseiller d'aller le voir rien de plus rien de moins.




_________________




KDO !:
 


Dernière édition par Takamasa Ishihara le Dim 19 Oct - 0:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un premier élève, pour le moins malchanceux [pv Takamasa]   Sam 18 Oct - 20:10

Tandis que je me déplaçais vers le centre de l’immense salle dans laquelle nous nous trouvions, je ne pouvais m’empêcher de l’observer un instant, tout en attendant de voir quel pourrait être sa demande. Finalement, le jeune homme était ce qui semblait être mon probable premier élève. Tandis que mon regard le balayait, le jaugeait, l’analysait autant qu’un œil aussi averti et ancien puisse le faire, je ne pus simplement retenir un léger soupir. Le jeune homme qui se tenait maintenant devant moi ne témoignait d’aucune réelle conviction, comme si il était là, non convaincu, par le simple conseil d’une personne au hasard. Comme poussé par une simple curiosité. Il faut croire que les jeunes d’aujourd’hui ne savent plus ce que c’est, que d’avoir un peu d’entrain. Bah, c’est la le premier idiot à pointer son nez curieux ici… je vais suivre le conseil de cette vieille cruche de Flamel et prendre mon temps, ne pas trop me montrer froid ou en tout cas, lui laisser une chance. Bien, tandis que je m’approchais bien à un simple pas de lui, le toisant un instant avant de reculer légèrement, portant naturellement la tête à ma nuque pour la faire craquer dans un mouvement léger, léger mais pas moins sec avant de reprendre tranquillement la parole, retirant paisiblement mon haut comme j’aimais à le faire à la grande majorité de mes entrainements, laissant donc transparaître sans aucune gêne particulière chacune des formes de mes muscles tout comme toutes les cicatrices, cette fois parfaitement visibles, qui jonchaient mon corps.

-En effet, ces informations sont fondées. Mais avant de t’accepter, il y à deux ou trois petites choses que je voudrais vérifier. Dans un premier lieu et ce sans un mot, contente toi de me porter ton meilleur coup, comme si j’étais un salopard qui essayait de s’en prendre à ta petite amie.

En effet, cet exemple était le plus frappant que je puisse avoir trouvé car je sais bien que même une petite fiotte ne resterait pas totalement impassible fasse à ça. Il sembla d’abord surpris, mais finalement il obéît, avançant vers moi pour me porter un coup de poing. Déjà, le premier point important dans ce genre de situation, est de voir s’il va chercher la facilité ou non et si il va tenter, malgré la différence de taille entre nous, chercher à atteindre mon visage. Je n’ai pas eu besoin de chercher bien loin, principalement à sa posture et à ses mouvements inutiles, pour savoir qu’il n’était en rien un combattant et qu’il ramenait sans aucun doute son cul dans un cours de ce genre pour la toute première fois. Bien entendu, vous devez vous douter que mettre en place une quelconque garde m’est actuellement réellement inutile car aussi fort qu’il puisse taper, je n’avais rien à craindre de ce jeune vampire. Oui, c’est aussi une des choses que j’ai appris à repérer rapidement, depuis le temps. Bref, il porta donc finalement son coup au niveau de mon ventre coup qui, n’eut même pas le mérite de me faire bouger d’un centimètre. Bien sûr, pouvant arrêter une roquette à main nue, vous vous doutez parfaitement que c’était la une chose parfaitement naturelle. Sans réellement faire attention à son propre état, car la logique voudrait qu’il a bien plus souffert que moi de cet impact (après tout, c’est simplement normal, la résistance de mon corps étant supérieure à la force de son coup… c’est comme taper contre un mur, on s’écorche forcément la main.) J’eus comme simple réaction d’offrir un simple hochement de tête, comme satisfait. Je ne cherche non pas à évaluer sa force, vous vous en doutez… c’est simplement la pour moi l’occasion d’en apprendre plus sur lui, mentalement. Le combat est le meilleur des moyens pour communiquer, même quand nous semblons maladroits et sans vouloir faire de mauvais jeux de mots, c’est souvent à la première manière de prendre un coup que l’on reconnait la valeur d’un combattant. Oui… je me suis simplement satisfait de répondre à son coup par l’un des miens. Ne vous affolez surtout pas, j’ai promis à Flamel de lui rendre ses élèves entiers et je me suis donc contenu d’au moins… 98% de ma force (ce qui devrait, en réalité suffire à briser tous les os humain « lambda » dans ma main), l’envoyant donc voltinguer contre l’un des matelas rembourré (fait main) que j’avais placé là à la conception même des lieux, brisant cependant le bois qui se trouvait derrière pour le voir se retrouver à l’extérieur, allant sur quelques mètres encore. Bien sûr, je savais parfaitement que cela ne suffirait pas à briser un os de vampire, mais je savais qu’il allait se relever comme tétanisé dans une espèce de douleur un peu partout dans son corps. L’avantage des tout jeunes vampires comme lui, c’est qu’ils n’ont pas encore totalement fini d’endurcir leur corps et que leur capacité de régénération n’est pas encore parfaite.

C’est donc d’une manière totalement normale que je me suis approché de lui, l’observant silencieusement, comme pour voir, voir non pas si il était encore en vie, ça je le savais parfaitement, non… simplement pour voir si il allait tenter de se relever. Voir sa réaction. Avec beaucoup de volonté, il devrait pouvoir se relever, peut être pas bien longtemps, car ça lui demanderait sur le coup énormément d’énergie, mais il devrait pouvoir. Si il le fait, je daignerais l’accepter dans mon cours.
Revenir en haut Aller en bas
Takamasa Ishihara
2ème année - Serveur à l'auberge - Vampire
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 31
Localisation : Chambre 002

MessageSujet: Re: Un premier élève, pour le moins malchanceux [pv Takamasa]   Dim 19 Oct - 0:01



A l'attaque !

Avec EDDARD FOLKER


J'étais dans cette immense salle de combat, que l'on m'avait conseiller pour apprendre à me forger et surtout pour en sortir ma colère qui était en moi depuis bien trop longtemps. Cet homme celui qui aller être mon mentor, enfin si je convenais à ce qu'il voulais, je le serais. Il me demanda de l'attaquer, au départ je fut tout de même surpris par cette proposition et il ne trouva pas mieux de dire que je devait penser à des personnes qui embêterais ma petite amie, hors je n'ai jamais eu de tel chose aussi loin que je m'en souvienne... Et franchement ce genre de chose ne m'intéresse pas vraiment pour le moment.

Je resta là comme ça, sans bouger durant quelques seconde en me demandant si cet homme, m'avait réellement bien regarder, comment est-ce que je pourrais avoir une petite amie ? Franchement, ce genre de chose je n'en ai pas besoin pour le moment et puis, de toue façon ce n'est qu'une source d'ennuie d'avoir une petite amie, car elle ne nous lâche jamais en règle général. Bref, je recula mon pieds droit en arrière pour prendre appuis dessus et là je pris un peu d'élan pour venir lui coller mon poing dans le ventre.

L'homme ne bougea pas d'un millimètre, je le regarda étonner que je ne lui ai rien fait mais, une douleur atroce traversa ma main, puis mon bras, je serrer les dents afin de ne pas crier de douleur, puis, je regarda l'homme tout en lui adressant un petit sourire en coin de mes lèvres comme pour lui dire que tout aller bien. Il acquiesça de la tête et là c'est à mon tour de me prendre une baigne en pleine face. J'en eu le souffle couper comme pas possible.

Mon sang ne fit qu'un tour... Façon de parler bien entendu. Je voyait l'homme s'éloigner de moi mais, non c'est moi qui m'éloigne de lui. Je lâchais un petit "Grr!" Lorsque mon dos frappa en premier lieu quelques chose de "mou" puis le bois du mur de la salle. Je ferma un cour instant mes yeux et là je me retrouva quelques mètre plus loin sur le sol.

Je rouvris les yeux en regardant le ciel, je respirer de façon saccadé, je voulu me relever mais, il m'en était impossible en premier lieux, je ne savais pas quoi faire, puis celui qui m'avait mis un coup viens pour me voir. Je le scruta de mes yeux rouges. Mais, que me voulait-il à la fin ? Pourquoi me mettre un coup qui aurait pu m'ôter la vie en une fraction de seconde ?

Je le regardais droit dans les yeux tout en souriant, non, je ne m'avouer pas du tout vaincu. Je viens m'essuyer la lèvre du revers de ma main, car j'avais un peu de sang qui y couler, puis, je me releva tant bien que mal. Oui, malgré le fait que j'eu pris un coup équivalent à un TGV ultra méga rapide en pleine poire, je me relever.

Je ne tenais pas vraiment sur mes jambes mais, il me fallait un laps de temps pour me remettre de ces coup. Mais, non je n'avais pas envie d'attendre de me remettre entièrement que je fit un demi-tour tout en envoyant mon pieds au niveaux de la tête de cet homme, avec qui je trouver que je passer un bon moment malgré que je me prend une belle raclé.

Mais, je le sais de source sur que ce n'est que de nos défaite que l'on apprend. Je ne pense pas que mon coup de pieds lui ai fait quelques chose mais, au moins je pense l'avoir surpris en répliquant quasiment tout de suite.




Hors rp:
 

_________________




KDO !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un premier élève, pour le moins malchanceux [pv Takamasa]   Dim 19 Oct - 9:50

Effectivement, ce qui venait de se produire eut comme effet de m’arracher un léger sourire. Alors qu’il se redressait, je ne pus qu’afficher ce léger sourire satisfait et quand il tenta une contre attaque, le reflexe prit malheureusement les devants sur l’envie et son pied finit tout simplement sa course dans la paume de ma main alors que je le renvoyais, comme un simple sac, dans le sens inverse, à l’intérieur de la salle. Pour moi, j’avais déjà vérifié ce que je voulais vérifier. Il ne me restait plus qu’à connaitre ses raisons. Pour quelle raison s’était-il présenté face à moi et avait-il accepté d’encaisser ce coup ? Pour quelle raison s’était-il ainsi relevé pour contre-attaquer malgré la douleur ? Tout ce qui se trouvait actuellement dans ma tête pouvait se résumer à ça : « ne me déçois pas, gamin ». Tandis que je me dirigeai, d’un pas tranquille vers l’intérieur, je pris simplement la peine de planter littéralement mon regard dans le sien, libérant volontairement suffisamment d’énergie pour alourdir toute la pression pouvant se trouver dans la pièce, histoire de bien lui faire comprendre que contre attaquer maintenant s’avèrerait parfaitement inutile. Bien entendu, je ne montrais la que le minimum de mes capacités, je ne suis pas non plus la pour frimer ou pour imposer l’écrasante puissance que je possédais en moi face à lui. Non, encore une fois, je voulais la le tester. Mon ultime test. Sans réellement montrer une once de pitié ni même de douceur, j’empoignai son col pour le soulever du sol, le ramenant à ma hauteur, mon regard toujours planté dans le sien tandis que je prenais finalement la parole :

- Alors dis-moi gamin, pour quelle raison veux-tu apprendre à combattre ? Pour quelle obscure raison t’es tu présenté devant moi et quelles sont tes intentions, une fois que tu saura rivaliser avec les plus grands ?

Ma question était claire, concise. J’ai peut être l’air sombre et dur comme ça, mais n’oubliez pas que tout au long de mes deux vies, je n’ai cessé de me battre celons mes croyances, mes idéologies et mes valeurs. Jamais je n’apprendrai quoi que ce soit à quelqu’un voulant aller à l’encontre de celles-ci. J’avais volontairement instauré cette ambiance car une chose est sûre : Personne n’est capable du mensonge, lorsque la crainte commence à envahir son cœur. Même le plus grand des menteurs ne saurait y passer. Si non, ma main, relativement en contact avec son torse, m’était suffisante à ressentir son poul. Vampire ou non, il ne pouvait se résoudre à passer outre cet élément biologique. Sur cet instant, dans le fond de mon cœur, on pouvait retrouver l’inquisiteur que j’ai été par le passé, l’être cherchant foi au fond d’un cœur sombre mais je n’étais en rien à la recherche de foi, cette fois, j’étais bel et bien à la recherche de principes simples, de valeur. De quelque chose témoignant de l’avenir que pourrait avoir ce garçon. Serait-il un combattant honorable ou un démon à exterminer ? Seule sa réponse, ainsi que l’avenir me le dira. En tous les cas, peut être cet enfant m’apportera aussi certaines choses, tout comme j’espère que je pourrais lui en apporter, si sa réponse s’avère être correcte.
Revenir en haut Aller en bas
Takamasa Ishihara
2ème année - Serveur à l'auberge - Vampire
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 31
Localisation : Chambre 002

MessageSujet: Re: Un premier élève, pour le moins malchanceux [pv Takamasa]   Dim 12 Juil - 14:16



Héhé !

Avec EDDARD FOLKER


Alors que je lui balançais mon pieds à grande vitesse celui-ci le stoppa net, mon regard se fit surpris sur le coup, lorsqu'il le stoppa comme on stoppe un objet que l'on attrape alors qu'on nous le lance.

Le professeur me fit voler en arrière et je fit quelques roulade, avant de me retrouver sur mon fessier pour être polie bien entendu. Son regard se fit planter dans le miens que je ne lâcher pas, non je ne le quitterais pas des yeux sinon se serai avouer ma défaite même si celle-ci était bien évidente.

Je sentis une goutte couler au coin de ma lèvres, je l'essuya et vis alors que c'était du sang, mon seul et unique sang. J'eu un sourire en coin de mes lèvres, je dois bien avouer que ce professeur est bien plus fort qu'il en as l'air, non pas qu'il a l'air d'être faible bien au contraire. Malgré sa carrure déjà forte imposante il semble déjà fort mais, croyez moi ou non il l'est bien plus encore. Il en fait trembler le sol lorsqu'il s'approcha de moi et de me prendre ensuite par le col et me ramener près de son visage.

Mon regard ne quitta pas un seul instant le sien, il me demanda des choses que je ne sais pas vraiment si je pourrais vraiment y répondre, enfin lui donner les bonnes réponses juste pour qu'il m'accepte comme élève. Je pris mon inspiration tout en venant poser mes mains sur celle qui me tiens par le col. Je voulais me débattre mais, j'y abandonna l'idée sur le champs.

-Si je suis venu à vous... C'est pas simplement pour une envie de vengeance mais, aussi pour devenir fort afin de protéger les personnes qui me son chère malgré que celle-ci ne soit pas du tout présente en se moment.

Et oui, pour le moment je n'avais personne à protéger comme je le voudrais, je n'avais pas d'amis juste une connaissance que j'avais rencontrer un peu plus tôt à mon arriver. Mais, est-ce que cette personne avait besoin de moi pour la protéger ? J'en doute fortement il est bien assez grand pour se défendre seul mais, si le cas se présente un jour pourquoi pas.

-Alors j'ai passer les tests comme vous le vouliez ou pas ?

Je ne quitta pas son regard et mes pieds ne toucher toujours pas le sol, cela commencer à m'agacer énormément et tout ce que je voulais maintenant c'est qu'il accepte que je sois son élève et surtout retoucher le pieds au sol.

-Je serai un bon élève et tout ce que vous m'apprendrais j'en saurais faire bon usage.

Lui dis-je tout en lui adressant un sourire, alors que le gout du sang dans ma bouche se fessait toujours.




_________________




KDO !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un premier élève, pour le moins malchanceux [pv Takamasa]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un premier élève, pour le moins malchanceux [pv Takamasa]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réglage du PC pour consommer moins
» Le discours du premier ministre J E Alexis
» Mon premier bal [Libre pour plusieurs personnes]
» Une ONG pour le moins raciste
» Un entrainement pour le moins... foudroyant! [pv Buster]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Chrysalis Académie :: En dehors :: Archives :: Rp's-
Sauter vers: