Une académie tout ce qu'il y a de plus normale, à l'exception qu'elle regorge de créatures aussi extraordinaire les unes que les autres.
 

Partagez | 
 

 Yuki Kumiko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Yuki Kumiko   Dim 26 Oct - 23:34


Yuki Kumiko


Carte d'identité
Nom Complet :: Yuki Kumiko
Surnom :: pas besoin.
Date de Naissance :: euh... y'a environ 1000ans ?
Groupe :: personnel de l'académie
Race :: Mythologique (Kitsune)
Quelle année :: trop vieille pour ça héhé
Quel métier :: aucun
Nationalité ::  japonaise
Orientation Sexuel :: Hétéro (mais prise... enfin, presque)
Signes Particulier ::  une cape rouge aux motifs noirs qu'elle possède en permanence
Comment a-tu découvert le forum ::  Ed
 Comment le trouve-tu ::  right
 Tes disponibilités :: Principalement fin après midi-soirée sauf en vacances.
 A-tu lu le règlement,
   si oui la preuve ::
 Validé par Nicolas
 Autre :: Mein hertz brennt <3


Physique
Physique - 5lignes mini
  Du haut de ses un mètres soixante-dix, Yuki est une femme qui, malgré sa beauté apparente, aime surtout passer inaperçu. En effet, si jamais vous avez la chance de l’apercevoir passer, vous n’aurez pas pour autant la chance de réellement la voir. Tiens, vous avez déjà bloqué sur le mot « femme » ? En effet, même si elle vous semble frôler les dix huit ans, elle s’avère en réalité posséder près du millénaire. Nous reviendrons ceci dit là-dessus un peu plus tard et tâchons de commencer par le commencement. Sa longue chevelure blanche trahit d’entrée de jeu l’exceptionnelle rareté qu’elle en vient à représenter pour sa propre race.  Vous me direz, parti sur ce plan là, on peut aussi très facilement citer ses yeux, teintés d’un bleu aussi profond qu’un ciel azuré. Son visage possède des traits fins souvent dissimulés sous une quelconque capuche (et encore, si vous parvenez, comme dit plus haut, à l’entrevoir). Au final, vous l’aurez compris, c’est la l’apparence d’une jeune fille de rare beauté. Assez parlé de son visage ! Venons-en aux faits. Son corps est élancé, comme sculpté pendant des heures pour en arrivé à un résultat simple, mais exquis. Des détails ? Comment ça des détails ? Pervers ! Bon… après tout, pourquoi pas après tout, on l’est tous un petit peu hein….. (Oui oui, un petit peu seulement….). Avant toute chose, il y à une question que j’aimerais soulever. Quand vous aurez la chance (si vous l’avez) de l’apercevoir, prenez la peine de la jauger au niveau de ses épaules. En toutes logique, un être quelconque, doté d’une quelconque puissance et possédant son âge devrait avoir des épaules larges, non ? Des épaules solides, capable de soutenir tout ce qu’elle peut bien vouloir aider, qu’en pensez vous ? Et bien bizarrement, vous constaterez que non, elle possède des épaules et un dos bien fin, sans aucune réelle force apparente. Le reste de son corps n’est pas bien différent de cela. En fait, il ne sera pas bien différent de cela pour bien quatre-vingt-dix-neuf pour-cents de la société, le dernier pour-cent de cette statistique étant uniquement réservé pour une personne.


Caractère
Caractère - 5 lignes mini
Avant et pour tout, vous devez savoir (et vous l’aurez sans doutes compris), Yuki est une femme on ne peut plus discrète, pouvant même vous faire croire à une timidité limite maladive. Elle n’accorde aucune réelle importance non plus au relationnel et d’ailleurs, elle ne se montre au final que très peu face aux autres. En réalité, elle n’y voit pas réellement d’intérêt car les quelques très rares personnes qui auront la chance de susciter son intérêt découvriront bien assez vite qu’elle n’est réellement pas timide. La réalité est en fait simple, elle n’a jamais réellement eu la chance de connaitre une vie agréable car tout ce qu’elle a connu, aussi loin que sa mémoire puisse s’en rappeler, c’est la servitude d’un maître aussi mauvais que fourbe. De ce fait, c’est bel et bien la peur qui à dominé toute la longueur de ses presque mille ans. Au jour d’aujourd’hui, elle découvre un flot nouveau d’idées et de sentiments et ce, depuis presque cent ans, un homme l’as sortie de son coin sombre pour la plonger, en toute surprise, dans la lumière extérieure des humains.  En effet, cela fait cent longues années qu’elle suit cette homme, bien qu’il n’en sache rien, et qu’elle découvre à ses côtés (bien qu’il n’en sache toujours rien) qu’un homme n’est pas forcément mauvais (bien que parfois un peu rustre) et qu’il peux susciter de l’admiration.  


Histoire
Histoire - 10lignes mini
Eddard Folker. Si un jour quelqu’un m’aurait raconté que j’aurais moi aussi pu sortir à l’extérieur, sortir de cet enfer, je lui aurais sans aucun doute bien rigolé au nez cependant, je n’oublierai jamais ce fameux jour ou, couvert du sang des démons qui montaient la garde à l’entrée de ma prison. Je n’oublierais jamais ce jour ou, sans même me remarquer, tu m’as simplement libérée de cet enfer ancien enfer grec et libérée du joug de Satan. Vu que tu m’as libérée, tu est parfaitement en droit de savoir ce que je faisais la bas.

Je suis née de parents esclaves qui servaient au sein de la demeure d’Hadès là ou, tu l’aura parfaitement compris, j’ai moi-même été forcée de servir pendant de bien longs siècles. Hadès, comme tu dois t’en douter, n’était autre qu’un digne représentant de son domaine, pas bien différent des autres en somme et je sais bien que tu dois en connaitre un rayon, dans la mesure ou tu as du en connaître deux autres dignitaires. Je ne sais d’ailleurs pas comment tu as pu faire, pour prêter ainsi ta croyance à deux cultures différentes, je sers un dieu, mais je n’y crois pas réellement. Ce n’est qu’un homme monstrueux. Pour te dire vrai, tu dois d’une certaine façon être le premier homme bon ayant croisé ma route et ce malgré tout ton côté rustre et froid que tu aimes à laisser paraître. Je t’ai vu, pendant cent longues années, je t’ai suivi et ce, ou que tu ailles, je ne t’ai plus quitté une seule seconde et cela m’as permis de te voir démontrer que quoi que puisse faire un homme bon, il ne le fera jamais par une quelconque cupidité. Je t’ai vu lever la main sur certains hommes qui te faisaient confiance, je t’ai vu en insulter d’autres, inconnus ou encore en tuer certains mais je sais que cela n’est jamais parti sur un quelconque mauvais sentiment, sur une mauvaise intention car je t’ai aussi à de très nombreuses reprises vue sauver énormément de vies en risquant la tienne. Je t’ai notamment vue t’engager dans bon nombres de guerres, te jeter par toi-même au milieu de quelconques mêlées pour sauver non pas seulement une simple idéologie que tu auras aimé défendre, mais aussi les vies qui auraient du mourir pour elles. Je t’ai vue t’interposer entre un char et un missile, te servant de ton propre torse comme bouclier pour le véhicule sensément blindé et surtout ses occupants, je t’ai vu démonter bon nombre de ses chars et autres véhicules blindés pour l’unique satisfaction personnelle d’avoir encore sauvé une poignée de vies. Et je t’ai aussi vue, à de très nombreuses reprises, te jeter dans des batailles dont tu étais sans aucun doute le seul à pouvoir t’en sortir seul et de mon point de vue, le comble dans tout cela, c’est que je t’ai même vu protéger quelqu’un dont tu ignorais jusqu’à l’existence même. Peux tu imaginer un seul instant ce que c’est, Eddard ? Que de mener toute une longue et solitaire vie de servitude et de tristesse, devant un « dieu » dont la cruauté n’avait comme limite que l’étendue de son pouvoir ? Peut tu simplement imaginer ce que cela fait, que d’être enfermé pendant près de sept-cent ans par le dignitaire des enfers chrétiens et d’être, en son nom, torturée pour quelques malheureuses informations… jours après jours ? Décennies après décennies ? Siècles après siècles ? Et là, un jour… pouf ! Voir apparaitre le parfait opposé de cette vie même ? Un homme qui, malgré tous les coups et toutes pertes qu’il à pu endurer, n’as jamais, même un seul instant, cessé de se montrer fort et digne ? Moi je vais te dire ce que ça fait, Ed, ça te ranime. Pour être totalement franche avec toi, Ed… le monstre qui m’as tenue en laisse pendant ces sept-cent dernières années n’est autre que Satan lui-même. En réalité, il ne cesse de chercher une source toujours plus grande de puissance pour pouvoir écraser ton dieu et au travers de moi, il à vu une clef sans pareille : La clef des enfers grecs car bien qu’Hadès ai été vaincu par Satan il y à bien longtemps, je reste la dernière personne à réellement connaître l’emplacement de cet enfer.

Tu sais, Ed… si tu en viens à lire cette lettre, c’est que Satan est sans doute parvenu à me remettre la main dessus (après cent ans de tentatives désastreuses, que tu est parvenu, sans le savoir, à repousser). En toute franchise, je ne sais moi-même pas vraiment pourquoi j’ai initialement pris la peine de t’écrire ces mots mais au jour d’aujourd’hui, une chose est certaine, Ed… Tu m’as appris une chose très importante : être forte, quoi qu’il advienne.  Je te promets une chose, c’est que même si je dois succomber à la torture ou finir mes jours au plus profond de tous les enfers réunis, je ne cracherai jamais le morceau. Ed, Merci… merci pour tout. Car quoi que tu aies pu faire tout au long de ce siècle, tu ne t’ai sans aucun doutes jamais rendu compte de tout ce que tu as pu m’apporter. Tu ne t’ai jamais rendu compte que tu as sauvé cette petite vie supplémentaire mais que jamais aucune autre ne sera capable de te témoigner autant de gratitude. Merci.

Kumiko Yuki,
Kitsune des glaces
Au seul maître que je n’ai jamais aimé
Au seul homme qui m’ai montré la lumière
Et surtout, au seul être de ce monde auprès duquel j’aurais souhaité resté, ne serais-ce qu’une petite journée supplémentaire.
Merci.


Revenir en haut Aller en bas
Nicolas Flamel
Directeur - Alchimiste
avatar

Messages : 361
Date d'inscription : 16/07/2014

MessageSujet: Re: Yuki Kumiko   Dim 26 Oct - 23:55

Bonjour et bienvenue parmi nous!!
J'aime beaucoup ton histoire!! Vivement la suite en rp!
Bon alors tout est bon.
Par contre, je met dans ton rang "Futur surveillante" jusqu'a ce fameux rp entre Nicolas et Eddard (niark niark)
N'oublie pas d'aller recenser ton avatar :3
Bon jeu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chrysalis-academie.forumactif.org
 
Yuki Kumiko
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Yuki] ... Comme celui qui conquit la toison...
» Deniss Owen présentation[Validée par Yuki Hoseki]
» presentation de: Yuki Judai
» Yuki de Anzu Story !
» Yuki, garçon des neiges.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Chrysalis Académie :: En dehors :: Archives :: Présentations-
Sauter vers: