Une académie tout ce qu'il y a de plus normale, à l'exception qu'elle regorge de créatures aussi extraordinaire les unes que les autres.
 

Partagez | 
 

 You don't fuck with a god.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: You don't fuck with a god.   Lun 26 Jan - 20:16


Oswald Blackwood


Carte d'identité
Nom Complet :: Oswald Blackwood
Surnom :: Oz, le plus souvent
Date de Naissance :: 13 Octobre, il a une petite vingtaine d'années
Groupe :: Elèves
Race :: Mage : Contrôle des vecteurs physiques
Quelle année :: Cycle 4
Quel métier :: Étudiant
Nationalité ::  Anglais
Orientation Sexuel ::  Hétéro... Encore faut-il qu'il supporte quelqu'un
Signes Particulier ::  Ses cheveux blancs et ses yeux rougeâtres
Comment a-tu découvert le forum ::  Par partenariat ~
 Comment le trouve-tu ::  Plutôt bien !
 Tes disponibilités ::  Aussi souvent que possible
 A-tu lu le règlement,
   si oui la preuve ::
 Validé par Nicolas
 Autre ::  C'est toi l'autre ! D8


Physique
1m82 et 70 kilos tout mouillé : Autant dire qu'Oswald est poids plume. Ses yeux sont rouges, et souvent inexpressifs, voire vides, ou animés d'une lueur bizarre. Sa chevelure mi-longue blanche comme neige couvre ses yeux, lui donnant un aspect singulier.Il paraît maigre vu le peu de chair qu'il a sur lui et justement : Son apparence est squelettique. Additionnez cela à une peau extrêmement blanche, vous pourriez le confondre avec un cadavre ou un fantôme. Il fait attention à ce qu'il mange pour garder la ligne, oui, il prend soin de lui. En fait, il ne mange presque rien mais boit surtout du café noir ou autres boissons énergisantes.

Il ne sourit jamais, un air passif en permanence ancré sur son visage, mais comme dirait ses amis : Il sourit de l'intérieur. Concernant son style vestimentaire, il n'y a pas plus simple : Un unique t-shirt, un pantalon uni avec des chaussures fermées, il n'a aucune notion de la mode et s'en contrefout carrément. Des fois, il porte un collier serré où est fixé des oreillettes qui lui permettent de contrôler son pouvoir : C'est un dispositif mis en place par l'école pour éviter les dérapages concernant sa puissance magique. Celle-ci étant tellement condensée dans son corps qu'elle a particulièrement affecté ce dernier : Il se retrouve parfois à bout de souffle sans même bouger et boite d'une jambe quand il fatiguer, il ne peut pas marcher trop longtemps.


Caractère
Oswald est... Comment dire... Légèrement flippant. Il ne sourit jamais, à tout le temps l'air blasé est sa seule distraction est de se battre avec n'importe qui le provoquant. Il n'en est pas bête pour autant, juste assez particulier : Après ses années à l'hôpital, il est devenu renfermé sur lui-même et s'est mis à haïr tout le monde. Ainsi, il ne traine pas avec les gens et trouve n'importe qui trop bruyant. Froid et distant, il en dissuade plus d'un de venir lui parler, car il déteste être dans l'agitation et le bruit.

Complètement désintéressé de tout ce qui se passe autour de lui, il aime se battre et faire souffrir. Dans ces cas-là, il s'amuse comme un enfant et n'hésite pas à utiliser ses pouvoirs quitte à se faire mal. Sa notion de la douleur est plutôt étrange : Il préfère ignorer la douleur, même si cela ne la supprime pas, ça ne le dérange pas. Si bien que des fois, il se met dans des états pas possibles, souvent à cause de ses propres pouvoirs qui dérapent. Il déteste les gens qui lui donnent des ordres et préfère n'en faire qu'à sa tête, sachant ce qui est bien pour lui.

Il semble ne tenir à rien dans ce monde, mais justement, si vous touchez son secret, il n'hésitera pas à devenir violent et vous faire souffrir si ça lui chante. Évidemment, il ne pleure jamais, tout du moins personne ne l'a jamais vu pleurer ou même sourire, à part lors de ses "jeux"...


Histoire
[b]Pour vous, les humains naissent comment ? Naturellement, au cours des neuf mois de grossesse, bien au chaud dans le ventre maternel ? Et bien figurez-vous que ce n'est pas mon cas. En fait, c'est totalement le contraire. J'imagine que vous savez ce qu'est la fécondation in-vitro ?

Apparemment, c'étaient des riches qui voulaient un enfant sur mesure, ces tarés de scientifiques avaient déjà mis au point il y a quelque années, c'était juste encore pas très connu pour éviter les scandales : Vous pouviez choisir la couleur des cheveux, des yeux, bref, quasiment "créer" votre enfant de A à Z. Alors maintenant, replacez cette invention à notre période, l'idée avait été accueillie avec grande joie, vous l'aurez deviné. Qui ne rêve pas d'avoir un enfant dont vous aurez choisi le physique ? Bien sur, ce système était extrêmement couteux, mais certains avaient de l'argent à dépenser...

Voilà, en gros, Oswald est né dans un tube. Une fois que la cellule-oeuf était fécondée, elle était déposée dans une machine d'incubation, rempli de liquide amniotique afin que le foetus puisse grandir, comme il le ferait dans le ventre maternel. Le tout était gardé à température, nourri avec des nutriments, bref, je vous refais pas le cours de sciences, vous êtes allés au collège normalement.

Sauf que pour son cas, tout ne s'est pas passé comme prévu... Les pannes ça arrive. Vous me direz "C'est de la technologie de haut niveau, ça tombe pas en panne comme ça !" et bien, je vais tout vous raconter. C'était donc un soir d'hiver... Le laboratoire où il incubait tranquillement était rattaché à une "fourrière" où se trouvaient toutes les "expériences ratées" qui attendaient d’être euthanasiées.

Vous en doutez, ils ne l'entendaient pas de cette oreille et tous ensemble, il réussirent à s'évader en coupant le courant, les préservant ainsi des caméras de surveillance ainsi que des alarmes. Cette panne de courant à bien évidemment éteint sa machine. Il commençait donc à refroidir et lentement... à mourir. Les scientifiques essayèrent donc de rétablir le courant aussi vite que possible, pour que les autres enfants entrain d'incuber et lui-même, ne passent pas l'arme à gauche avant d'avoir connu la lumière du jour.

Ils réussirent mais cette chute de température laissa des séquelles, de plus que les machines n'étaient pas prévues pour être éteindre subitement de la sorte. Le décompte des heures d'incubations était donc erroné, ça, les scientifiques ne l'avaient pas remarqués, surement trop obsédés par leur argent qui s'envolait à chaque minute qui passait sans électricité.

Il finit par sortir de la machine à son tour... Il la taille d'un nouveau né mais... Quelques signes particuliers en plus. Son corps était étrangement fin, il pesait bien moins lourd que la moyenne : Une constitution fragile. Ne remarquant aucun autre phénomène particulier, il fut donné à ses "parents". Pendant quelques années, tout se passa bien, il grandit normalement au sein de sa famille qui habitait à Londres en Angleterre.

Mais très rapidement, son physique s'annonçait... Particulier. Tout d'abord, ses pigments aussi bien cutanés et capillaires étaient inexistants, lui donnant la pâleur d'un cadavre. Ce n'était pas tout... Mais il n'allait que le découvrir plus tard. Quand le petit entra à l'école, il fut la cible de moqueries très violentes. Rien qu'au collège, il se faisait traiter de "fantôme", de "mort", de "cadavre" et autres railleries du genre. Et un jour, un groupe d'élèves essaya de s'en prendre à lui... Ils le regrettèrent bien vite.

Dès qu'ils s'approchèrent de lui, Oswald ne bougeait plus, terrorisé à l'idée d'être frappé. C'est alors que d'un coup, les cinq élèves qui s'étaient approchés furent projetés en arrières, leurs membres tordus bizarrement et gisaient maintenant par terre en poussant des cris de douleur. Le petit garçon resta immobile, tremblant face à ce qui se trouvait sous ses yeux.

Heureusement, il n'y eut pas de morts, juste des blessés graves. C'est alors qu'il fut envoyé dans un hôpital psychiatrique... Pour enfants. Vous savez comment sont les docteurs là-bas ? Fous. Ils tentèrent d'abord de "soigner" Oswald à l'aide de médicaments, le droguant littéralement à longueur de journée, lui faisant progressivement perdre la parole. Ne voyant aucun changement positif dans son comportement, ils passèrent à une étape beaucoup plus agressive : Des électrochocs au cerveau. Comme ceux utilisés pour "soigner" les rescapés des camps de la Seconde Guerre Mondiale après leur traumatisme. Autant vous dire que cela n'altéra encore plus le mental du petit garçon, âgé alors de quinze ans. Parmi ces journées entière de souffrance, il rencontra une autre pensionnaire de l'hôpital : Une petite fille, âgée tout au plus de cinq ans qui avait subi un choc mental après avoir perdu ses parents. Elle semblait perdue et pleurait tout le temps. Bizarrement, Oswald fut touchée par cette petite nommée Kimi... Une âme si innocente qui avait déjà connu tant de tristesse. Cela ne le laissa pas indifférent et il voulut la protéger, à tout prix.

Un jour, la douleur fut trop forte... C'est alors que son pouvoir se manifesta pour de bon. Il se passa la même chose que pour les élèves qui l'avaient attaqué : Il se défendit contre les adultes en tordant leurs os... S'amusant à cœur joie, il commençait à les tabasser, régalé par leurs cris de douleur. Les même cris qu'il avait poussé lors des expériences menées sur lui-même. Il ne s'arrêta pas quand Kimi le vit dans l'encadrement de la porte. Il avait le dos tourné et continuait à frapper les adultes, les piétinant en riant. Mais elle s'approcha et saisit son t-shirt qui commençait à être taché de sang, tout comme ses poings : Ce n'était pas le sang des scientifiques, mais le sien. Il se blessait au fur et à mesure de ses frappes. Elle leva la tête vers lui alors qu'il se figea, se retournant et, voyant Kimi qui commençait à pleurer en le voyant comme ça, tomba à genoux, tremblant. Se fléchissant pas, la fillette le serra contre elle, essayant de le calmer comme elle pouvait. Et il l'enlaca en retour, ses yeux devenant humides, ses épaules remuaient de manière saccadée : Il pleurait ?

Un tel moment ne dura pas bien longtemps : Kimi fut emmenée dans un autre hôpital, les docteurs ayant vite remarqué le lien qui l'unissait à Oswald, très vite surnommé le sujet M-M (Mad Machine) par les hôpitaux de la région, à cause de son pouvoir qui ne menait qu'à la destruction. Il était parfaitement conscient de ses pouvoirs : Il attendait seulement qu'ils se développent assez pour pouvoir s'échapper... Au prix d'années d'expériences et de douleur, le rendant aussi froid que les pièces où il passait ses journées. Imaginez donc sa réputation quand il a décidé de rejoindre l'Académie Chrysalis : Il se disait que c'était sûrement le meilleur endroit pour "un monstre comme lui".

Depuis, cinq années ont passé : Il accomplit son cycle de lycée à l'Académie, encadré par les surveillants qui veillaient sur lui à distance. En effet, il devait porter un petit appareil pour endiguer ses pouvoirs au sein de l'école, afin de prévoir les accidents. Cela ne l'empêche pas de le retirer en dehors de l'académie, au risque de ruiner son corps fragile : Mais il s'en fiche. Il décida de continuer à vivre sur l'île, avec les siens puisque aucun humain ne pouvait traverser la barrière érigée par un puissant alchimiste. Il continua ses études à la FAC, entamant des études de Mathématiques, mais il cherche toujours à retrouver Kimi, il lui a fait cette promesse.





Dernière édition par Oswald Blackwood le Lun 26 Jan - 22:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mina Alexander
1ère année - Vampire - Elémentaliste
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 22/12/2014

MessageSujet: Re: You don't fuck with a god.   Lun 26 Jan - 20:50

bienvenue ^w^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust
2ème année - Démon de la séduction
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 29/08/2014

MessageSujet: Re: You don't fuck with a god.   Lun 26 Jan - 21:52

DC de l'admin!

Ta fiche n'est pas finit^^ Il manque le caractère, tu as du oublié de l'enregistrer^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: You don't fuck with a god.   Lun 26 Jan - 21:54

Ah oui, désolé pour le coup. x)

Cette fois c'est bon, il me semble.
Revenir en haut Aller en bas
Lucifer
Professeur d'Anglais des Cycle 4 - Seigneur des démons/Démon de l'Orgueil
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 23/01/2015
Age : 21

MessageSujet: Re: You don't fuck with a god.   Lun 26 Jan - 22:03

Bienvenu ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas Flamel
Directeur - Alchimiste
avatar

Messages : 361
Date d'inscription : 16/07/2014

MessageSujet: Re: You don't fuck with a god.   Lun 26 Jan - 22:22

Hello!! Bienvenue!
Je valide!!! J'adore l'histoire! Ca me fait penser à ma personnage de RP habituelle ^^"
Sinon, donc, un petit problème, dans l'année tu as écrit Cycle 3, tu voulais dire 3eme année non?
Sinon tout va bien^^ Tu va avoir ta couleur et ton rang! Il faudra aller recenser ton avatar! Et ensuite tu pourras rp. Nous recherchons du staff, n'hésite pas a aller voir dans Mises à jour, si tu es intéresser^^
Ensuite, tes cours aurons lieu dans le batiment des cycle 4 au 3ème étage, et ta chambre sera dans Dortoirs>Aile des garçons>Chambre 003
Ton camarade de chambre est Salem Sillione^^
Voila voilaaaaa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chrysalis-academie.forumactif.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: You don't fuck with a god.   Lun 26 Jan - 22:29

Merci bien !

Nicolas : Oui, je me suis encore trompé, désolé. *c'est la fatigue, ça va passer*
Merci pour la validation et les infos. ~
Revenir en haut Aller en bas
Katiu Kay
2ème année - Elémentaliste de feu
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 20
Localisation : Dans la Candy Cave

MessageSujet: Re: You don't fuck with a god.   Mar 27 Jan - 22:12

Bienvenue !!

_________________
"Le feu efface tout... les passions... les désirs... la haine, l'amour... les souvenirs... et les pépites de chocolat"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: You don't fuck with a god.   Jeu 12 Fév - 20:40

Helloo, bienvenue :3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: You don't fuck with a god.   

Revenir en haut Aller en bas
 
You don't fuck with a god.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Chrysalis Académie :: En dehors :: Archives :: Présentations-
Sauter vers: