Une académie tout ce qu'il y a de plus normale, à l'exception qu'elle regorge de créatures aussi extraordinaire les unes que les autres.
 

Partagez | 
 

 Rei Kuran...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rei Kuran
2ème année - Princesse vampire
avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 11/02/2015

MessageSujet: Rei Kuran...   Mer 11 Fév - 21:23


Rei Kuran


Carte d'identité
Nom Complet :: Rei Kuran
Surnom :: La poupée, la folle
Date de Naissance ::  25 décembre (20 ans d'apparence, 6 siècles en vrai)
Groupe :: Cycle 4  
Race :: Vampire
Quelle année :: 2ème
Quel métier :: Aucun
Nationalité ::  Anglo-japonaise
Orientation Sexuel ::  Hétéro
Signes Particulier ::  Princesse vampire, fille du souverain du peuple vampire. Folle, se nourrit de sang de vampire.
Comment a-tu découvert le forum ::  DC
 Comment le trouve-tu ::  Good
 Tes disponibilités ::  7/7
 A-tu lu le règlement,
   si oui la preuve ::
 Validé par Nicolas
 Autre ::  


Physique
Physique - 5lignes mini
 Rei est une jeune femme très belle. Elle est naît avec de petits yeux en amandes dont ces deux orbes sont d'une intense couleur gris perles. Bien que quand elle active son pouvoir de feu, ils deviennent rougeoyant. Elle a aussi héritée des longs cheveux de sa mère mais pas noir corbeau comme ces deux parents, mais d'un blanc immaculé. Elle a aussi héritée de la généreuse poitrine de sa mère. Son corps est fin et svelte. Tel une mannequin, elle a aussi une peau très pâle, et de longs doigts de pianiste.


Caractère
Caractère - 5 lignes mini
 Rei est depuis toute petite à l'image de son père quand celui-ci était lui-même enfant. Extrêmement discrète. Parlant à peu de personne, sauf son entourage familial ainsi que certains domestiques. Elle se montre toutefois polie et respectueuse pour convenir à son rang en public. Bien qu'en privé, Rei est très timide, angoissée et à la santé très fragile. Elle peut sortir du palais souvent quand elle va mieux, mais aussi littéralement s'enfermer dans sa chambre. Elle idolâtre pratiquement son père.


Histoire
Histoire - 10lignes mini
Il était une fois, pendant la nuit d'un 25 décembre, dans la capitale de Londres en Angleterre, naquit à minuit sonnant une jeune enfant. La mère, une Anglaise, voulut la nommer par un prénom de son pays natal qui était l'Angleterre. Mais le père, un Japonais, voulait de son côté nommer sa petite fille par un prénom venant du Japon. La question fut posée à tous les domestiques du manoir. Et tous réfléchirent. Jusqu'à ce qu' un des domestiques dit à ces maîtres que le deuxième enfant ressemblait toujours plus au père qu'à la mère. Il fut donc décidé que ce serait le père qui nommerait le nouveau-né.Il appela donc sa fille d'un prénom japonais. L'enfant s'appela "Rei". Le prénom "Rei", s'écrivant: 礼 en japonais signifie "Remerciement" fût très bien choisi par le père. Car ce prénom se mariait bien avec le nom de famille qu'elle hérita. Son nom de famille était "KURAN". Son nom complet était donc "Rei KURAN". Quelques années plus tard, le discours du domestique se confirma. La petite Rei hérita d'un beau visage ovale comme son père avec des yeux en amande, ainsi qu'un caractère similaire.

La famille KURAN était une famille assez aisée, les deux parents étaient politiciens. Rei n'allait donc pas à l'école, elle eut un précepteur qui remarqua d'ailleurs la grande intelligence de celle-ci. La famille Kuran est une famille constituée de 4 personnes. Le chef de famille, Lawrence, était d'une nature froide et respectueuse; la mère, Albane, douce et gentille comme jamais, posant son regard chaleureux sur tous les étrangers entrant dans le manoir familial. Le fils ainé, Keito, un être en apparence sublime, séducteur, attirant, mais en réalité d'une nature tortionnaire, sadique et violent, inspirant la crainte de certaines personnes. Et enfin, de la jeune Rei. Il s'agit, en réalité, du clan Kuran, souverain du peuple vampire.

Malheureusement pour elle, comme elle ne sortait pratiquement jamais, elle n'avait aucun ami, et malgré l'amour inconditionnel que ses parents éprouvaient pour elle, elle ne l'ait voyaient que rarement. Et l'argent de sa famille ne pouvait remplacer la tristesse qu'elle ressentait.

Vers ses sept ans, la petite restait de plus en plus seule. Ce qui d'un côté, paraissait normal puisqu'elle n'avait pas d'amis avec qui jouer. Elle s'était même mise à organiser des goûter dont la table de réception était entourée de ses peluches et poupées en guise de convives, les faisant « parler » avec sa propre voix, mais à différent degrés comme une enfant le fait bien souvent.

Mais quelques mois plus tard... Une domestique voulut entrer dans sa chambre, et se rendit compte que Rei ne parlait plus à ses peluches, ni même qu'elle les faisait parler. A la place, elle parlait aux murs, ou quelque part en tout les cas, comme si elle parlait à une personne qui n'existe pas. La domestique alla directement en parler au père de la petite. Celui-ci, extrêmement inquiet, et sa mère se sentant coupable, firent consulter un psychologue pour enfant à Rei. Le psychologue confirma alors qu'il s'agissait bel et bien d'amis imaginaires.

Depuis ce moment la, son père, ainsi que sa mère firent énormément d'efforts pour elle. Ce qui engendra la haine de son grand frère envers elle. Ses parents s'arrangeaient pour être la le plus souvent possible. Sa mère finit même par abandonner son hobby d'accompagner son mari à son travail pour l'observer. Ils firent des sorties en famille, sans Keito. Ce qui donna l'envie à Rei de sortir. A ces dix ans, elle demanda à son père de la laisser aller à l'école. Bien que ses amis imaginaires étaient toujours présent, mais qu'elle ne le montrait pas en extérieur, il accepta. Mais le bonheur ne dure jamais très longtemps. Elle n'arrivait pas à s'intégrer dans sa nouvelle et première école. Elle s'y sentait vraiment bien, au niveau des cours, des locaux, et des professeurs qui étaient très attentifs aux élèves. Par contre, elle ne l'était pas au niveau de ses camarades.... A son arrivée, les filles vinrent vers elle, pour l'aider à prendre ses marques, et les garçons étaient très intéréssés par son histoire. Mais quelques jours après, ils finirent bien vite par s'éloigner. L'a traitant d'abord de tout les noms. Dénigrant sa manière d'être, d'agir, de parler. Cela alla même jusqu'à l'extrême. Certains lui interdisaient de manger le midi, ou d'être dans certains bâtiments à certaines heures. Cachant des aiguilles et lames de rasoirs dans sa trousse à l'inter-cours pour quand elle l'ouvre, que cela lui fasse mal. D'autres lui donnaient des coups.

Malgré tout cela, elle n'en disait rien à personne. Ces amis imaginaires n'étaient plus du tout venu la  voir depuis déjà un an, elle avait alors onze ans. Mais par contre, elle entendait des voix dans sa tête, juste des voix, qui essayaient de la rassurer, de la conseiller. Mais au bout d'un moment, souffrir en silence était bien trop dur pour elle. Elle avait besoin de se confier. Mais à qui ?.. Elle ne voyait plus le psychologue depuis pas mal de mois, sa mère était malade, son père ?.. Non... Elle le respectait et l'aimait bien trop pour lui faire entendre ça. Et puis, elle pensa à son grand frère, Keito, qui semblait avoir beaucoup moins d'animosité envers elle depuis qu'elle avait intégrée une école. Elle en vint donc à cette possibilité.

Un soir, après les cours, elle ne rentra pas dans sa chambre, mais alla frapper à celle de son frère. Elle s'assit au bord de son lit, et lui raconta absolument tout ce qu'il se passait depuis le début de sa scolarité. Elle lui fournit même une explication au « pourquoi on ne voit pas les marques de coups ? », simplement car Rei s'habille de robes très longues de la période victorienne. A tout ceci, Keito avait sourit. Et avait promit de l'aider. Deux jours plus tard, il l'emmena dans les sous-sols du manoir.Et finit par la lancer contre un mur. Rei ne comprenant pas ce qu'il faisait, le lui demanda, et celui-ci lui répondit qu'il allait l'aider à surmonter la douleur pour ces futurs passages à tabac. Il jubilait de pouvoir faire souffrir sa sœur. La fouettant, brûlant, frappant, en passant par d'autres tortures. Elle était traumatisée par lui, rien que sa vue, ou le son de sa voix lui provoquait des tremblements. Il se disait "son maître". Une des voix dans sa tête lui conseilla d'en parler à ses parents, ce qu'elle fit au bout de six mois de « mauvais traitements » donné par son frère. Elle en parla à son père ainsi qu'à sa mère, qui ne la croyait aucunement puisque pour eux, leur fils était la perfection. Elle parlait et manger de moins en moins et se réfugia dans sa religion, croyant en une Déesse Grecque, Nyx, personnification de la Nuit.

Ces tortures, que ce soit à l'école, ou bien à la maison, dura jusqu'à ses quatorze ans. Pendant quatre ans de torture, aussi bien physique que mentale, plusieurs voix s'étaient ajoutées dans son esprit. Celles-ci se donnaient des noms pour que Rei arrive à les distinguer. Il y avait Ange, Rika et Gabriel. Elles étaient très gentilles. Bien que Gabriel semblait être un garçon à sa voix. Mais un jour, celui-ci en eu assez de tout cela. Alors qu'un garçon avait attiré Rei derrière l'école pour la frapper, Gabriel dit à son « hôte » : « Tu es mon hôte, tu prends soin de moi, et me protège, comme tu le fait pour les autres. A moi maintenant de le faire pour toi. Laisse toi allait, laisse toi partir, laisse moi venir.. Prendre le contrôle.. ». A ce moment la, Rei ne se souvenait plus de rien, jusqu'à son réveil. Par terre, près d'elle, se trouvait le corps du garçon. Défiguré, en sang, qui semblait ne plus respirer. Elle, était couverte de sang. Par réflexe, elle appela la police.

S'en suivit arrestation, enquête, procès, jugement.... Elle n'avait bien sur, rien cachée. Disant ce qu'elle entendait, et que c'était la faute de Gabriel. Elle fut condamnée à un an d'internement psychiatrique. Les psychiatres eurent la confirmation de leur hypothèse. Rei souffrait d'un dédoublement de personnalités. Pendant son internement les personnalités disparaissaient, et d'autres, différentes des précédents apparaissaient pendant un certains temps. Ils pouvaient constater le changement d'attitudes de la patiente, et aussi du fait qu'elle disait s'appeler autrement que Rei. Elle se mit à avoir très peur des médecins, elle disait qu'ils lui faisait mal. Elle finissait par avoir des peurs panique car des personnalités étant méchante envers elle apparurent. Au bout d'un an, elle fut relâcher.

Quand elle rentra chez elle, elle venait d'avoir quinze ans depuis peu de temps. Elle retrouva avec plaisir son père, et sa mère. Mais celui-ci lui avait fait une surprise, une très belle qui plus est. Un jeune homme, de vingt ans était assit au bord du lit dans la chambre de Rei. Un lou sur le visage. Il l'enleva, se dévoilant alors à la jeune fille. Qu'il était beau.. Il avait de longs cheveux noir lui arrivant jusqu'aux genoux, attachés en queue de cheval, avec une frange asymétrique, et des yeux incroyable.. Violet.. Une couleur vraiment très rare... il s'agissait d'Alexander-Ange, son assistant domestique attitré. Son père ne voulait plus la laisser seule une seconde et l'avait donc engagé. Son père avait aussi engagé des psychiatres à domicile. Ceux-ci vivaient au manoir, et Lawrence avait même fait aménagé une pièce pour les « consultations et soins » de son enfant. Car bien qu'elle soit sortie de l'hôpital, elle n'en était pas moins guérit. Pendant les cinq premières années tout ceci était bien calme. Les personnalités n'étaient pas vraiment turbulentes. Rei se comportait quelques fois comme une enfant, mais cela ne dérangeait pas beaucoup de monde, et puis si cela pouvait la rassurer, pourquoi lui dire d'arrêter ? Et puis par contre, elle commençait à se faire mal. Avec une aiguille, à se griffer les bras. Les psychiatres contrôlèrent cela avec attention, donnant des limites à Rei, qu'elle devait respecter, petit à petit. Alexander-Ange était toujours la, près d'elle. Elle l'appréciait beaucoup, et aimait sa compagnie.

Mais vers ses vingt  ans tout bascula pour aller plus vite.. Depuis que Rei était rentrée chez elle, les psychiatres qui la suivaient au manoir avaient fait un listing des voix qu'elle entendaient. Avec la date de leurs apparitions, de leurs disparitions et leurs noms et caractère. Et depuis un an environ, dix personnalités semblaient loger dans l'esprit de la jeune fille. Ne voulant pas en démordre.
- Elizabeth, se prenant pour une noble vampire, croyant qu'elle est la vraie personnalité de ce corps, très calme.
- Luluko => Simple domestique aux services de Rei. Ressentant quelque chose pour Octave.
- Ekaterina => Méchante. Détestant Rei, lui voulant du mal.
- Finuviel => Esclave d'Ekaterina.
- Octave => Créer sur le modèle d'un psychiatre. Au début Rei en avait très peur, plus tard, elle a su lui faire confiance.
- Milo => Jeune garçon d'environ 5-7 ans, petit frère, un peu.. colérique quand quelqu'un fait pleurer Rei.
- Lev => Grand Frère, super protecteur, bagarreur, colérique.
- Faust => Il protège Rei contre les démons qu'elle dit voir.
- Tanuki => Une fille à oreilles et queue de Tanuki, dormant sur un arbre plus de 16heures par jours. Malheur à ceux qui l'a force à se réveiller, elle montrera vite les crocs, mais adore les câlins.
- Seth, garçon assez calme, blasé par la vie.

Pendant les trois ans qui suivirent, Ekaterina démontra toute sa fureur. Manipulant Rei pour qu'elle se fasse de plus en plus mal, elle fini même par tenter de mettre fin à ses jours plusieurs fois. Elizabeth montrait son envie de tuer l'esprit de Rei pour s'attribuer son corps, lui faisant douter de tout, et donc, par instinct, Rei se faisait mal, et s'isolait. Elle finit même par se renfermer complètement. Ne parlant plus, et ne réagissant même plus à ce qui disait ou faisait les habitants du manoir. Cela affecta beaucoup son père, qui se rongeait les sangs chaque jour. Alexander-Ange, lui, continuait à s'occuper de sa « Maîtresse » comme à son habitude. La lavant, coiffant, l'habillant avec délicatesse. Lui faisant la lecture pour qu'elle sache qu'elle n'était pas seule. Il apprit même à jouer du violoncelle, comme ça il pourrait l'accompagner au piano une fois qu'elle s'ouvrirait à nouveau au monde. Un jour, c'est ce qu'elle fit.. Ne réagissant d'abord qu'à la présence d'Alexander-Ange, puis au reste des gens. Bien que cela ne s'appliqua pas à Keito. Elle concervait donc son mutisme, étant toutefois partiel. Mais tout cela ne finissait pas.. Ekaterina lui donnait des hallucinations et des cauchemars horribles pour elle, ne trouvant à certains moment plus le sommeil. Son serviteur était la, tout de même, près d'elle. Un sentiment agréable naquit alors dans le cœur de la jeune fille, un sentiment fusionnel et amoureux envers son domestique. Mais elle le cachait bien au fond d'elle, car elle lui faisait subir déjà pas mal de chose. Elle finit par dire aussi qu'elle voyait et entendait les anges et les démons et qu'ils interagissaient avec elle. Souvent la nuit, elle se réveillée en hurlant, disant qu'un démon l'avait attaquée. Hallucination ou simple cauchemar, les psychiatres n'en savaient rien pour le moment. Car ils essayaient de faire prendre conscience à Lawrence que l'état de sa fille était grave et qu'il fallait à nouveau l'internet. Mais il refusa plusieurs fois.

Keito lui, tout heureux de la souffrance de sa sœur, jubilait. Et ne manquait pas de se faire voir au yeux de sa sœur, en coup de vent le plus souvent. S'amusant à la hanter. Vint alors ce malheureux soir..

Rei pleurait dans son lit, elle avait peur de Keito, peur qu'il revienne lui faire mal, car justement, comme par hasard  Alexander-Ange n'était pas au manoir ce soir, ni même les psychiatres et son père. Apparemment ils étaient allait diner. Sans doute pour discuter d'elle. Mais étrange que son domestique soit avec eux. Elle était certaine que c'était un coup de Keito. En effet...

Il se glissa dans sa chambre, un fouet à la main, lui fouettant le dos pour lui signifier sa présent. Mais Seth fut bien plus rapide. Il se manifesta, empoignant une lampe, et l'abbati sur Keito. Ce qui le fit s'évanouir. Seth alla prendre un couteau dans la cuisine et égorgea le frère de Rei. A son reveil, elle hurla à la mort. Voyant son frère mort dans sa chambre, à ses pieds. De plus, il n'y avait plus une seule trace de Seth dans son esprit. Volatilisé. Au retour des quatre hommes, tous réagir. Alexander-Ange consola et calma Rei, Lawrence allait parlait à la police qui était arrivée avant eux, et les médecins interrogèrent la fille.

Le père cacha cette mort, sachant que les psychiates étaient des vampires sous ses ordres. Il envoya sa fille à Chrysalis pour l'aider à guérir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucifer
Professeur d'Anglais des Cycle 4 - Seigneur des démons/Démon de l'Orgueil
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 23/01/2015
Age : 21

MessageSujet: Re: Rei Kuran...   Mer 11 Fév - 22:25

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rei Kuran...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le chef Kuran est là~
» Yuki Kuran
» Yuki Kuran
» Ashelia D. Nargan, l'absinthe de l'homme [Terminée]
» Vampire Knight RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Chrysalis Académie :: Toi :: Dossiers d'adhésions :: Présentations Validées :: 4ème Cycle-
Sauter vers: